PARTAGER

Le journaliste Mohamed Fadel Lô a fêté ce lundi, les 63 ans de Thione Seck en dévoilant au Terrou bi le teaser du film qu’il a consacré au chanteur. Intitulé «Une vie de parole et de musique», ce documentaire retrace en 78 minutes la vie et le parcours du lead-vocal du Raam-daan. Pour son auteur qui a aussi produit un livre sur le chanteur (Parole de Thione Ballago Seck : un poète inspiré et prolifique), même si le travail a été long et difficile, Thione Seck le méritait amplement.

Nombreux sont les journalistes qui côtoient chaque jour des artistes et autres sommités, mais rares sont ceux qui transforment cette chance en opportunité. Mohamed Fadel Lô, lui, a su le faire. De sa rencontre avec une grande icône de la musique sénégalaise comme Thione Seck, il en est sorti un film : Une vie de parole et de musique. Lundi dernier, au lancement du teaser de ce documentaire qui s’appesantit sur la trajectoire et l’apport musical de Thione Seck, Moha­med Fadel Lô est revenu sur la rencontre avec le chanteur qui fêtait également ses 63 ans. «C’est dans le cadre de mon travail que j’ai eu à le côtoyer. La première fois que je l’ai vu, le courant est rapidement passé. Il m’a remis sa carte de visite, m’a invité chez lui. Et je suis allé y faire un reportage pour le journal pour lequel je travaillais à l’époque», lance-t-il.
A force de côtoyer le chanteur, Mohamed Fadel Lô note que ce dernier est devenu «le grand frère» qu’il n’a pas eu la chance d’avoir. Rappelant les raisons qui l’ont amené à choisir Thione Seck, Lô dira : «Thione, je ne l’ai pas choisi, c’est lui qui m’a choisi. Au moment de lancer son album sur le Sida, il m’avait choisi pour coordonner la presse. Quand il faisait l’émission Ki Kan la avec Kebs, il a fait de moi son journaliste complice. Quand Wally sortait son album, il m’a appelé dans son salon pour me dire : ‘’Je te confie mon fils.’’ Quand je lui ai dit : ‘’Grand, j’ai un projet te concernant’’, il m’a dit : ‘’Je te donne carte blanche.’’ Je n’ai pas d’argent à lui remettre, je n’ai rien à lui remettre, Dieu a fait que je suis journaliste et je tenais à lui rendre la monnaie de sa pièce.» Cette monnaie qui s’intitule, Une vie de parole et de musique, dure en tout 78 minutes. Le teaser montre quelques réactions de chanteurs sur le papa de Wally Seck. Baba Maal, Ismaïla Lô et Khar Mbaye Madiaga portent leurs témoignages aux côtés d’autres hommes de culture, Massamba Guèye, Ibra­hima Wane, Babacar Ndack Mbaye… «Beaucoup de gens sont intervenus dans le film. Il y aussi la famille de Thione Seck dont Wally, son fils, et Diaga, son épouse», renseigne le réalisateur.
Après 14 mois de travail, ce dernier annonce que le documentaire va sortir le 20 juin, la veille de la fête de la musique, pour célébrer la musique et le musicien Thione Seck. «Il se peut également que nous le projetions en ouverture des Recidak, en présence du ministre de la Culture et du président de la République. Thione est une icône et il le mérite amplement», a-t-il lancé.

Parole de Thione : un poète inspiré et prolifique
Outre le film, Mohamed Fadel Lô a aussi écrit un livre sur Thione Seck. Inspiré de son sujet de Dess en communication à l’Issic portant sur la stratégie de communication d’une icône de la musique comme Thione Ballago Seck, ce livre reprend des chansons traduites de l’artiste. «C’était à l’occasion des 30 ans du Raam-daan en 2013. Je me suis dit, tout le monde dit que Thione Seck est un excellent parolier, mais est-ce qu’ils ont eu le temps d’écouter et de comprendre son message. C’est bien beau de reconnaitre que c’est un parolier, mais est-ce qu’ils sont allés au fond des choses ? Est-ce qu’ils ont pris le temps de le lire ?» Partant de ces interrogations, Mohamed Fadel Lô a donc pris le temps d’écouter 187 titres de Thione Seck pour les traduire. «Ça m’a pris 2 ans. Je passais mes journées et nuits à écouter Thione Seck (…)»
Présent au lancement du teaser, Thione Seck a remercié le journaliste pour sa marque d’affection et le travail consistant qu’il a fait sur lui. «(…) Nous allons choisir une date officielle pour sortir en même temps les 8 albums : Thione Seck à Gogo, que nous réunirons en un seul événement. Ce sera la soirée des livres», annonce le chanteur.

La parole sacrée du chanteur
Préfacier de l’ouvrage, le professeur Ibrahima Wane a souligné pour sa part l’importance pour les chercheurs, journalistes, écrivains de s’intéresser au chant et de lui donner la dignité qu’il mérite. «La parole du chanteur, c’est la parole la plus présente dans notre vie et on ne s’en rend pas forcément compte. Pour qu’un livre vous parle, il faut l’ouvrir, pour profiter du savoir de l’enseignant, il faut être dans sa classe. Pour entendre le sermon d’un imam, il faut être dans la mosquée ou aux alentours. Mais la chanson elle vous trouve partout où vous êtes. C’est le seul discours qui a cette force de pénétration et de dissémination», dit-il concernant ce discours qui dit l’essentiel en peu de mots et qui a aussi le don de toucher les cœurs et les âmes. «La parole du chanteur est extrêmement importante. Et le fait que Mohamed Fadel Lô prenne les textes de Thione pour en faire un livre, c’est pour moi un événement majeur. Puisqu’il célèbre cette parole qui est un édifice intarissable. Celle de Thione Seck qui depuis 30 à 40 ans dit ces choses avec la même régularité, la même aisance, la même pertinence», explique encore Wane.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here