PARTAGER

Classé 141ème dans le dernier rapport Doing business, le Sénégal a perdu une place. Si notre pays avait gagné 7 places dans le rapport de 2018 en se classant 140ème et en intégrant le cercle des 5 pays les plus réformateurs en Afrique subsaharienne, ce n’est pas le cas pour cette année. Quid des réformes qui lui avaient valu d’intégrer le cercle des 5 pays les plus réformateurs de la zone ? Sur ce point, on note que le Sénégal est passé de 5 réformes en 2018 à 2 en 2019. Le rapport Doing business 2019 renseigne aussi que la note relative à la facilité de faire des affaires attribuée au Sénégal est passée de 53,78 en 2018 à 54,15 en 2019.
Toutefois, il faut noter que les efforts consentis par les pays de l’Afrique subsaharienne ces dernières années pour faciliter les affaires continuent de se faire ressentir. D’après les auteurs du document, «la présente édition du rapport Doing business marque la sixième année consécutive que l’Afrique subsaharienne affiche le plus grand nombre de réformes réglementaires, facilitant les affaires». Selon le rapport, «un tiers des réformes recensées par Doing business 2019 dans le monde ont eu lieu dans des pays d’Afrique subsaharienne». Ainsi, il est souligné qu’avec «un total de 107 réformes, cette région détient le record mondial pour la troisième année consécutive».
De même, le document note que «cette année marque également un record en termes de nombre de pays ayant engagé des réformes», avec 40 des 48 économies de la région qui «ont mis en œuvre au moins une réforme, contre 37 pour le record précédent il y a deux ans». Le rapport précise que c’est dans «le domaine de l’exécution des contrats que le plus grand nombre de réformes ont été mises en œuvre dans la région avec 27 réformes, suivi par la création d’entreprises (17 réformes) et le transfert de propriétés (13)».
Dans la liste des 10 pays les plus réformateurs de cette année, on retrouve quatre d’Afrique subsaharienne : le Togo, le Kenya, la Côte d’Ivoire et le Rwanda. Selon le document, «sur les 12 derniers mois, ces pays ont mis en œuvre 23 réformes au total». Il est indiqué aussi que «le Rwanda est le pays de la région à avoir introduit le plus grand nombre de réformes : 7 au cours de l’année passée». Par ailleurs, «avec 5 réformes à leur actif chacun, le Gabon, la Guinée et le Soudan font également partie des grands pays réformateurs».
Les auteurs du document informent qu’avec «8 réformes à son actif dans le domaine du raccordement à l’électricité, l’Afrique subsaharienne détient le record mondial».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here