PARTAGER

Edouard Mendy a la délicate tâche d’être gardien de notre «territoire», tout comme (Gomis et Diallo). Puisque Salif Sané est forfait, Kouyaté devra être comme un Crystal à sa Place, aux côtés du très (Na) poli, mais agressif, Kalidou Koulibaly. L’on attend de Moussa Wagué et Youssouph Sabaly qu’ils nous répètent leurs performances en Russie où ils ont été des Tsars. A leurs places, Pape Alioune Ndiaye peut faire jouer sa «philosophie» grecque, et Lamine Gassama, s’il a l’occasion, doit refuser d’être la tête de Turc des adversaires, comme il l’a essayé tant bien que mal à Göztepe. Saliou Ciss doit prouver qu’il mérite sa place dans les 23. Puisque Aliou Cissé n’a pas (Santi Ngom) et que c’était Sidy-fficile de retenir Sarr.
Gana, tu dois nous servir davantage de spec(tacles) au milieu comme tu sais bien le faire à Everton. Après son missile et sa grosse performance contre la Tanzanie, les Algériens ont vraiment du Kré(pin) sur la planche ! Le rôle de Sada Thioub n’est pas non plus mi-Nîmes. Nous avons surtout besoin de Henri qui a un Saivet riche dans les coups de pied arrêtés. C’est ce qui a manqué lors du premier match.
Keïta Baldé a eu la chance de danser puisque Sadio Mané n’était pas là. Devant, Moussa Konaté ou Mbaye Diagne peuvent assurer. Mais surtout Ismaïla Sarr et Mbaye Niang doivent se dire : «Rennes nioko moom (cette année, la coupe est à nous).» Balla Gaye aurait dit : «I don’t care !» So, don’t… Caire en Egypte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here