PARTAGER

Dans un entretien accordé au site Dakaractu.com, Aliou Cissé, en réponse aux attaques incessantes de l’ancien international, El Hadji Diouf, a déclaré : «Je fais mon travail et je le fais correctement. Tous mes anciens coéquipiers, mes amis de 2002 resteront toujours mes amis. J’ouvre la porte de la Tanière à tous. Y compris El Hadji Diouf.»
Une réplique teintée de fair-play du sélectionneur des Lions, comme pour tendre la main au double Ballon d’Or africain. Une réponse aussi assez «diplomatique» comme pour dire à El Hadji Diouf que le temps n’est pas aux querelles à la veille du match de Bata dont l’enjeu est de rester en tête du groupe A pour la qualification de la Can 2019 que la bande à Sadio Mané a déjà décrochée.
Dans ses «missiles» envoyés aux dirigeants du foot, Diouf est même allé jusqu’à demander que le président de la République, Macky Sall, dissolve la Fédération (défense de rire). Une position qui a de quoi surprendre venant de lui, si on sait qu’une telle démarche n’est plus d’époque quand on connaît l’intransigeance de la Fifa concernant l’immixtion des politiques dans le fonctionnement des fédérations nationales.
Mais faut dire que El Hadji Diouf fait fausse route en pensant que c’est en mettant la pression sur Aliou Cissé et les Fédéraux qu’il va se faire une place au sein du staff technique des Lions ; ce qui est d’ailleurs son seul souhait.
En fait, la question qu’il faut se poser est celle-ci : si demain Diouf venait à intégrer le staff des Lions, ce serait à quel titre ? Parce que le hic, c’est que l’ancien international n’a aucun statut pour le moment ; contrairement à ses coéquipiers de la Génération 2002 bien intégrés dans la Tanière, à savoir, entre autres, Omar Daf et Tony Sylva qui se sont spécialisés respectivement au coaching et à la préparation des gardiens. Donc présentement, il n’a rien à faire au sein du staff technique.
Au lieu donc de faire le tour des plateaux de télévision en se livrant à son sport favori : les critiques, El Hadji Diouf devrait se spécialiser dans un domaine bien précis : soit d’entraîneur, de management du sport ou autres spécialisations. En clair, nous lui recommandons d’aller chercher des diplômes ou à défaut de descendre à la base, en allant aider son ancienne équipe, la Linguère de Saint-Louis, à qui il doit tout et qui n’a plus de ses nouvelles.
Avec Diouf on aura donc tout vu et entendu. Mais notre double Ballon d’Or devrait raser les murs, car cela fait longtemps qu’on n’a pas entendu de faits divers au sein de la Tanière. Comme quoi…

hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here