PARTAGER

La vidéo diffusée sur France 24 mardi sur la qualité du lait en poudre vendu en Afrique de l’Ouest qui serait de mauvaise qualité, parce qu’engraissé avec de l’huile de palme, a suscité des réactions sur les réseaux sociaux. Interpellé sur cette question, le nutritionniste Kéba Tamba estime que ce n’est pas l’huile de palme qui pose problème. D’après Dr Tamba, «le lait, même s’il n’y a pas de l’huile de palme, n’est pas approprié à la consommation des humains». Selon lui, c’est un produit «asphyxiant en plus d’être trop inflammatoire». Poursuivant ses explications, Dr Tamba souligne que le «lait de vache contient des facteurs de croissance qui ne sont pas adaptés aux humains. C’est destiné aux veaux». Et ces facteurs, ajoute-t-il, «perturbent la croissance des humains». Alors d’après lui, «le lait, sans même sa teneur en huile de palme, pose problème à la consommation sur le plan nutritionnel». Le nutritionniste déconstruit l’idée selon laquelle «il faut aller chercher le calcium dans le lait». S’agissant de l’huile de palme qui est évoquée, il soutient qu’il faut juste «tenir compte de la quantité d’huile de palme à ajouter». Insistant sur les méfaits de l’utilisation du lait de vache, Dr Tamba informe qu’il y a «beaucoup de maladies qui découlent de la consommation du lait et aussi de ses produits dérivés». Le nutritionniste recommande «le lait végétal, c’est-à-dire celui qu’on peut avoir à partir de noix comme le lait d’amande». Selon lui, c’est «beaucoup plus adapté et moins agressif que le lait de vache». «Sur le plan nutritionnel, il faut éliminer les produits d’origine animale et susciter l’utilisation de lait d’origine végétale», a-t-il préconisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here