PARTAGER

«10% des naissances sont atteints de cardiopathie au Sénégal», avance Dr Lamine Fall, chef de service et unique médecin au centre Albert Royer. «Les cardiopathies pour l’enfance sont les enfants qui naissent avec des malformations cardiaques pour une bonne partie ou une affection cardiaque qui est secondaire. La cardiopathie rhumatique est la plus fréquente», explique Dr Lamine Fall hier en conférence de presse. Les traitements qui nécessitent le plus souvent une intervention chirurgicale sont lourds pour les hôpitaux et pénibles pour les familles démunies. La chirurgie cardiaque est disponible à l’hôpital Fann, mais l’importance du nombre d’enfants nécessitant une intervention fait que les praticiens d’Albert Royer ont besoin d’aide pour prendre en charge tous les nécessiteux. La structure pour enfants ne compte qu’un seul médecin et deux assistants. Elle recense en moyenne 10 nouveaux cas de cardiopathie chaque mois alors que 120 enfants y sont consultés mensuellement. L’intervention chirurgicale coûte près de 3,5 millions.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here