PARTAGER

Les jeunes chercheurs scientifiques ont organisé hier, un atelier de rédaction de projets de recherche. Ces scientifiques souhaitent que «les résultats de la recherche entassés dans les laboratoires soient disséminés».

La recherche scientifique constitue un des leviers du développement socio-économique du pays. Mais il faut croire qu’au Sénégal, les jeunes chercheurs sont confrontés à des défis importants. Et ils souhaitent promouvoir la vulgarisation de la recherche scientifique. Selon Dr Magatte Ndiaye, le président de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts), les résultats sont entassés dans les laboratoires et ne sont pas connus. C’est donc le défi de vulgarisation qu’il faudrait relever pour pouvoir disséminer les résultats de la recherche.
C’est dans cet objectif que l’Académie nationale des jeunes scientifiques du Sénégal (Anjss) a tenu hier un atelier de «renforcement de capacités des jeunes scientifiques en rédaction de projets de recherche», afin d’encourager ces chercheurs dans la recherche et l’innovation. «La recherche et l’innovation sont vraiment un enjeu mondial puisque ce sont les principaux leviers du développement socio-économique dans une économie du savoir. Il faut savoir que nous sommes passés d’une économie de rente à une économie du savoir. Et la base de celle-ci, c’est la recherche et l’innovation. Donc, c’est un enjeu majeur», a soulevé le professeur Aminata Sall Diallo. Elle a ajouté : «C’est vrai que nos Etats, qui sont des pays en voie de développement, évoluent beaucoup sous la dictature des urgences. Alors que la recherche se construit et pompe énormément de ressources fi­nancières.» Toutefois, la recherche est inhérente à l’innovation. Et le Pr Amadou Thierno Guèye, Directeur général de la recherche, a tenu à rassurer ces jeunes chercheurs scientifiques. «Des infrastructures vont être créées un peu partout dans les départements du Sénégal ; par exemple la Cité du savoir à Diamniadio, qui va nous permettre de disposer très rapidement d’une masse critique de chercheurs et d’étudiants formés, lesquels vont pouvoir travailler dans des domaines importants en termes d’innovation», a-t-il déclaré.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here