PARTAGER

Au cours d’une visite de travail à Thiès, Dr Tulinabo Salama Mushingi, ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, a fait un discours diplomatique devant les élèves de l’Ecole polytechnique de Thiès (Ept). Il s’est prononcé sur l’émigration clandestine pour dire que «si les citoyens sénégalais sont contents au Sénégal, ils ne vont pas émigrer illégalement».

C’est un discours diplomatique que l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal a fait devant les élèves de l’Ecole polyethnique de Thiès (Ept) au cours d’une visite de travail sur l’émigration. Dr Tulinabo Salama Mushingi avance : «Si les citoyens sénégalais sont contents au Sénégal, ils ne vont pas émigrer illégalement.» Le diplomate fera noter : «Nous voulons travailler avec des gouvernements qui investissent dans leurs citoyens, qui ont des politiques centrées sur les citoyens.» Car, fera-t-il remarquer, «si les citoyens sénégalais sont contents au Sénégal, ils ne vont pas émigrer illégalement. Ils ne vont pas essayer de traverser le désert et d’aller jusqu’en Libye et de se noyer dans la mer Méditerranée ou d’aller aux Etats-Unis pour ensuite être refoulés. S’ils sont contents chez eux, ils vont travailler ici, produire ici et voyager légalement. Ils peuvent aller aux Etats-Unis, en France avec un visa légal et puis rentrer s’ils veulent ou travailler là-bas s’ils veulent mais légalement». Selon l’ambassadeur, «s’il y a des politiques centrées sur les citoyens, ces derniers vont produire».
Dans la même veine, il a salué la sortie d’ingénieurs formés sur la conception en aéronautique en 2018, à l’Ept, au lendemain de l’inauguration de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) et de la création d’Air Sénégal. Il est venu à l’Ept «pour identifier des opportunités et voir comment nous pouvons travailler ensemble». Une initiative largement saluée par le directeur de l’Ept, Alassane Diène, qui espère que cette visite va «nous apporter une coopération avec des institutions sœurs américaines pour la mobilité de nos enseignants mais aussi nos étudiants qui ont besoin souvent d’aller faire une spécialisation. C’est cela qui est recherché dans ces types de coopération pour voir et apprendre beaucoup de ce que fait l’autre, et dans les deux sens». Aussi, poursuit M. Diène, «au-delà des aspects pédagogiques, l’aspect recherche nous tient à cœur». Surtout que «l’Ept est en train de dérouler son plan stratégique et on va aller vers l’ouverture d’autres filières. On a quatre filières aujourd’hui et nous allons aller vers huit filières pour pouvoir au moins mettre sur le marché sénégalais chaque année 200 ingénieurs». S’agissant du débat autour de la fuite des cerveaux, le directeur de l’Ept Alassane Diène rassure : «Nous, nous n’avons pas ce problème parce que nos étudiants sont conscients qu’ils sont bien formés au Sénégal. Et quand ils sortent même pour voir d’autres institutions ou des gens qui sont formés dans d’autres instituions, ils se rendent compte que ces personnes ne sont pas mieux formées qu’eux. Du coup, ils sont conscients qu’ils peuvent tout avoir au niveau de leur pays et que personne ne viendra le développer à leur place.»

Nouvelles opportunités d’affaire : 14 compagnies américaines frappent aux portes du Sénégal

Après sa visite à l’Ecole polytechnique de Thiès, l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Dr Tulinabo Salama Mushingi, a fait face à la presse, pour faire le point sur sa visite de travail dans la Cité du Ril. Il a annoncé que «14 nouvelles compagnies frappent à nos portes et elles sont intéressées à venir travailler au Sénégal. Elles sont intéressées entre autres par le train Dakar-Bamako qui passe par Thiès, l’autoroute Dakar-Saint Louis, l’exploitation du pétrole et du gaz…». Lesquelles entreprises, poursuit-il, «sont prêtes à investir au Sénégal». Il a exprimé son vœu «d’élargir l’éventail de compagnies qui veulent investir au Sénégal» où déjà «entre 40 et 45 compagnies opèrent actuellement dans divers do­maines» allant des grands équipements de labour et de transport aux petits équipements solaires installés dans les villages reculés. «Nous les Etats Unis d’Amérique sommes là pour investir mais aussi pour la capacitation des Sénégalais et essayer de promouvoir les compagnies privées, l’investissement privé.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here