PARTAGER

Khassanatou et Nafissatou, âgées de 3 et 5 ans, ont péri dans l’incendie d’une case au quartier Sébi Gare. Le drame s’est produit dans la nuit du vendredi au samedi. D’après le témoignage de Souleymane Sy, une bougie serait à l’origine de l’incendie de la case où dormaient paisiblement les deux fillettes. «Le drame s’est produit entre 21 et 22 heures. Et en ce moment, tous étaient en train de suivre la télévision. Les habitants sont venus à la rescousse, mais ce fut trop tard», a expliqué le chef du quartier Ousmane Sy. «C’est très dur et ça m’affecte terriblement. Je n’avais que ces deux enfants. Dieu a voulu que ça se passe ainsi ; donc nous ne pouvons que nous plier à sa volonté», a dit avec amertume le père des victimes Massaly Diallo, qui était au travail au moment des faits. Sa femme qui était dans une maison voisine pour regarder la télévision quand la case prenait feu est restée sans voix le lendemain du drame. La famille Diallo, originaire de Guinée, est implantée dans ce quartier de la commune de Sébikotane il y a juste 3 ans. Une chaîne de solidarité a été initiée par les voisins qui ont commencé dès le lendemain à collecter de l’argent, du matériel et des habits. Cela, pour construire une maison en dur et d’autres accessoires à la famille qui a tout perdu après le passage des flammes.
abndiaye@lequotdien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here