PARTAGER

Un an après le drame survenu aux Parcelles Assainies U2 de Thiès, où des fils haute tension ont fait une victime et une blessée grave, une tragédie du même genre s’est produite non loin au quartier Cité Lamy dans la commune Est. Moussa Coulibaly, âgé de 24 ans, était en train de cueillir des mangues avec une barre de fer, en face du terrain de l’école de football Adolphe Mendy, aux environs de 11h. Et l’irréparable s’est produit quand des étincelles des fils électriques ont jailli pour l’atteindre. Il est tombé sur le coup. Gravement brûlé, le jeune garçon, originaire du village de Keur Ibra Fall, a finalement succombé à ses blessures au Centre hospitalier régional El Hadji Ahmadou Sakhir Ndiéguène de Thiès, après son évacuation par les sapeurs-pompiers de la 21e Compagnie d’incendie et de secours.
Une tragédie qui a mis dans tous leurs états les populations de Cité Lamy qui fustigent «le très sérieux problème des fils électriques haute tension avec lesquels les populations cohabitent». A leurs yeux, «c’est une atteinte à la sécurité des habitants et une mise en danger de la vie d’autrui». S’inclinant devant la mémoire de Moussa Coulibaly, les populations de Cité Lamy sollicitent in fine l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités et l’appui de l’Etat pour prendre en charge la famille de la victime. Pour eux, «les citoyens ne doivent plus continuer à mourir comme des mouches».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here