PARTAGER

C’est une vraie tragédie : Les habitants de Darou Rahmane dans la commune de Touba ont le cœur gros. Les demi-frères Serigne Mbacké Touré, 4 ans, et Mame Daouda Touré, 2 ans, ont été sauvagement égorgés. Un crime que les voisins n’arrivent pas à expliquer parce qu’étant réalisé dans la plus grande discrétion. Aucune trace n’a été ainsi remarquée sur le lieu du crime. Le responsable du marché au poisson de Touba, Abdoulaye Thiaw, explique : «C’est vers 4 heures du matin (hier) que j’ai su la mauvaise nouvelle. Arrivé sur les lieux, j’ai vu les deux enfants égorgés allongés sur un lit, mais leurs membres étaient au complet. Le sang commençait déjà à coaguler autour de leurs coups. Il semblerait que c’est le plus jeune qui a été égorgé en dernier parce que le sang continuait à couler peu à peu.» Inconsolable, Bara Touré, père des victimes, a fait savoir qu’il venait de comprendre ce qui lui arrivait, car «je suis malade depuis plus de deux semaines sans pour autant que les médecins puissent me faire un diagnostic réel».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here