PARTAGER

«Toute scène de ménage qui se prolonge, disait Roland Barthes, ne peut s’achever que par un meurtre.» C‘est le cas du couple Sall qui finit dans le sang.  Guidé par des folies meurtrières, Pape Sall  s’est rendu dans l’après-midi d’hier chez sa femme pour tenter de l’assassiner : il l’a poignardée. Il s’est ensuite donné deux coups au ventre. La police et les sapeurs, informés de la situation, ont rappliqué pour évacuer les deux ex-conjoints à l’Hôpital de Pikine entre la vie et la mort.
Que s’est-il passé ? Pape Sall, marié avec sa femme depuis plus de 15 ans, ne cesse de se disputer avec elle. Un proche confesse : «Il ne cesse de répudier sa femme à chaque fois que l’envie le prenait. A plusieurs reprises, il l’a chassée de sa maison. Finalement,  sa femme Ma Koné a décidé de quitter la maison avant d’aller vivre à Yeumbeul.»  Après cet épisode, il a décidé de reconquérir sa femme. Mais, elle s’était heurtée à son refus. «C’est ainsi que Pape Sall a appelé sa femme au téléphone pour lui dire : «si tu ne reviens pas à la maison je vais te tuer avant que je ne me suicide». Des propos que sa femme Ma Koné avaient pris au sérieux avant d’en aviser toute la famille», explique toujours le confident.
Hier, il a mis à exécution ses menaces en se rendant chez son ex-épouse. «Après les salamalecs, il lui dit : «je t’avais dit que je vais te tuer, prépares-toi». Il a dégainé son couteau c’est ainsi que nous avons tous crié pour alerter les gens. Trop tard, il avait réussi à lui planter le couteau», poursuit notre source.  Triste !
latifmansaray@lequotididien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here