PARTAGER

Un drame d’une rare violence s’est produit dans la cité religieuse de Ndiassane. La commerçante Fatma Ngom, venue de sa Méouane natale, pour écouler ses marchandises dans la capitale de la khadriya, à l’occasion du Maouloud, ne pouvait imaginer qu’elle avait rendez-vous avec la grande faucheuse. C’est au moment juste qu’elle s’apprêtait à rentrer, après avoir fait ses bagages, attendant tranquillement le véhicule devant l’acheminer pour le retour, que la commerçante se verra électrocutée, suite à la chute d’un poteau électrique. Un accident provoqué par un bus transportant un chargement hors norme, au point que le surplus de bagages sur le toit devait malencontreusement ac­crocher les fils électriques, occasionnant la chute dudit poteau en ciment se trouvant devant le domicile du Khalife général de Ndiassane. Lequel sera trainé sur plusieurs mètres, avant de tomber sur la dame qui tentait de fuir. Fatma Ngom sera atrocement tuée, avec une tête complètement écrabouillée. Toute­fois, le bébé de quelques mois que la victime portait sur le dos a été miraculeusement épargné, parce que sorti indemne de cet accident. Les sapeurs-pompiers, alertés, ont, après constat d’usage de la gendarmerie, acheminé le corps sans vie de Fatma Ngom à la morgue de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabaakh de Tivaouane. Le chauffeur du bus a été un placé en garde à vue.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here