PARTAGER

Stupeur et surprise  à Diamaguène, un quartier périphérique de la commune de Madina Wandifa dans le département de Bounkiling. Un corps sans vie a été retrouvé pendu à un arbre à 500 m de la maison communale. Maintenu par une corde qui l’étrangle, il est suspendu à plus d’une dizaine de mètres du sol. De retour des champs ce samedi après-midi, les enfants qui ont fait cette découverte macabre n’en revenaient pas. Habités par la peur, ils ont vite attiré l’attention des voisins. Face à ce spectacle insoutenable, ceux-ci n’ont pas mis du temps pour sonner l’alerte. C’est ainsi que les éléments de la 43e compagnie d’incendie et de secours de Sédhiou, appuyés par les gendarmes de la brigade de Bounkiling ainsi que le maire Malang Seyni Faty, ont rallié les lieux du sinistre. Sur place, un permis de conduire et une pièce d’identification nationale retrouvés par-devers lui ont permis de l’identifier. Agé de 33 ans, il est né à Dakar et se nomme Mouha­madou Samba Kambé. «En plus de ces documents, une somme de 159 mille francs Cfa a été également trouvée sur lui», indique notre source. En attendant de retrouver ses parents, son corps est déposé à la morgue de l’Etablissement public de santé de niveau 1 (Eps1) de Sédhiou. Même si la thèse du suicide semble être privilégiée, une enquête est ouverte pour élucider les véritables circonstances et le mobile du drame. «La victime n’est pas connue des populations et seuls quelques-uns déclarent vaguement l’avoir aperçu ces deux derniers jours dans les gargotes pour se restaurer», rapporte un témoin de cette scène d’horreur. Vu l’état du corps, le drame pourrait s’être produit dans la nuit du samedi à dimanche. Aux dernières nouvelles, ses parents se sont signalés. Mieux, une enseignante de Madina Wandifa qui a requis l’anonymat soutient que Mouhamadou Samba Kambé s’était fraîchement marié à une Sénégalaise expatriée en Amérique. «J’ai assisté au mariage célébré le 31 décembre dernier», souffle-t-elle. Mal­heureusement, la noce n’a duré que le temps d’une rose. La nouvelle mariée serait morte à Dakar dans des circonstances floues et que son corps retrouvé dans sa chambre serait inhumé ce samedi. Quid du mari ? Il a quitté son domicile et n’a pas fait signe de vie depuis des jours. Ses parents qui s’inquiétaient de son absence prolongée ont appris la triste nouvelle à travers les médias. En attendant l’enquête judiciaire, ce drame suscite des interrogations et secoue les populations de cette commune rurale du nord de la région de Sédhiou, perchée sur la Rn 4. odemba@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here