PARTAGER

Les dirigeants politiques ne contrôlent parfois pas leurs paroles quand ils cherchent à se sortir de certaines situations. On en a encore eu une illustration hier au Palais de l’Avenue Senghor. Comment un chef d’Etat peut-il se permettre d’affirmer au Sénégal, que le logement n’est pas un droit, au moment même où il prétend vouloir promouvoir le logement social ? Dans ce pays où la première ambition d’un chef de famille est d’assurer un toit à son monde, comment Macky pense-t-il pouvoir mobiliser les Sénégalais s’ils ne peuvent espérer s’offrir un toit avec leur salaire ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here