PARTAGER

Monsieur le Rédacteur en chef du quotidien Le Quotidien,
Dans votre livraison de ce jour 7 octobre 2019, votre correspondante à Thiès, Mme Ndèye Fatou Niang, a signé un article dans lequel elle allègue que Mme le recteur Ndèye Ramatoulaye Diagne Mbengue ; je cite «… avait renvoyé Mor Talla Kâ, directeur de l’Ufr Santé de Thiès…»
Aussi, j’ai le privilège de vous demander de prendre les dispositions utiles pour me permettre d’exercer mon droit de réponse par les précisions suivantes :
1. Les propos de votre collègue sont une contre-vérité absolue ; je n’ai jamais été renvoyé par Mme le recteur, le Pr Diagne.
2. Je m’appelle Pr Mamadou Mourtalla Kâ et non Mor Talla Kâ
3. Je suis toujours enseignant-chercheur à l’Univer­sité de Thiès.
4. J’ai été désigné en 2007, avec une commission constituée de cinq autres membres tous Professeurs titulaires de l’Ucad, pour mettre en place la deuxième Faculté de médecine de notre pays. J’ai été ainsi le premier directeur pendant 7 ans, en même temps que vice-recteur.
5. A l’issue de mes deux mandats, Un nouveau directeur a été élu. Je rappelle que dans les dispositions règlementaires de notre pays, un doyen est élu pour un mandat de 3 ans renouvelable une seule fois. J’ai donc quitté la direction de l’Ufr Santé en 2015 pour occuper le poste de directeur de l’Ecole doctorale ED2DS sur proposition de son Conseil scientifique et pédagogique, tout en restant vice-recteur. Le Pr Ndèye Ramatoulaye Diagne n’était pas encore à l’Université de Thiès. C’est le Pr Matar Mour Seck qui en était le recteur.
6. Et enfin en 2018, pour des raisons de convenance personnelle, j’ai choisi de démissionner de la fonction de directeur de l’Ecole doctorale et de la fonction de vice-recteur par courrier n° 00011/UT/ED2­DS/DIR/mpn en date du 13 février 2018.
7. J’avais ainsi choisi de quitter la gouvernance universitaire pour redevenir un enseignant-chercheur simple après 10 ans de services rendus pour la mise en place de l’Université de Thiès. J’y suis toujours comme enseignant-chercheur. Personne ne m’a jamais renvoyé.
Pr Mamadou Mourtalla KA

3 Commentaires

  1. S’il y a un sénégalais qui doit être remercié par l’Etat c’est bien le Pr Mourtalla Kâ. Premier directeur de l’UFR/SANTE de l’UNIVERSITE de Thiès il a pu avec son équipe monter cette deuxième faculté de medecine du Sénégal au moment où personne n’y croyait. La réputation de cette UFR traverse a fini de traverser nos frontière avec la présence d’au moins 20 pays de la sous régions à l’UFR/Santé de Thiès. Faire un travail pareil et être renvoyé par le Recteur de l’UNiversité releve tout bonnement d’une mauvaise foi de la part de l’auteur de l’article paru dans le quotien du lundi dernier. Heureusement que le droit de réponse paru dans le quotien du jour a rétabli la vérité.

  2. En fait, c’est la rédaction du journal « Le Quotidien » qui manque de rigueur. Comment citer nommément des personnes parce que tout simplement une tierce personne veut les embarquer dans son combat personnelle sans en référer d’abord à ces personnes. Franchement.
    Et ils veulent que les délits de presse soient dépénalisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here