PARTAGER

Pour avoir participé à la victoire de Benno bokk yaakaar à Vélin­gara, des jeunes de l’Apr réclament des postes dans le gouvernement et des directions.

A la veille de l’installation de la 13ème législature et de la formation d’un nouveau gouvernement, les jeunes militants de l’Alliance pour la République (Apr) élèvent la voix. Moussa Diallo, coordonnateur départemental de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), s’est fondé sur le «bon score» réussi par la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) à Vélingara pour réclamer un retour d’ascenseur par «la nomination des fils de la localité à la tête de ministères et de directions nationales». Il se justifie : «Par la grâce de Dieu et l’engagement des militants et responsables de la coalition, nous avons pu remporter les dernières élections législatives dans 13 communes sur les 14 existantes, soit plus de 34 000 voix contre près de 10 000 pour la coalition Manko taxawu senegaal arrivée en seconde position. Bien mieux que des localités qui ont des ministres et des Dg.» Seulement l’opposition a fait une percée remarquable dans plusieurs communes notamment à Kounkané, qu’elle a remportée, à Bonconto et dans la commune de Vélingara. Mais M. Diallo minimise : «Il faut renforcer le pouvoir du personnel politique par des nominations à des postes de responsabilités. Ce sont des postes de directeur général et de ministre qu’il nous faut. Depuis l’indépendance, un seul fils de ce département a eu le privilège d’être un ministre de la Répu­blique et cela pour 18 mois seulement : il s’agit de feu Sanghé Mballo (1998-2000). Il faut enfin que l’on donne l’occasion aux fils de cette localité de participer à la construction de ce pays par le sommet.» Le jeune apériste estime que c’est «ce genre de postes qui permettent de caser des jeunes et entretenir la flamme du militantisme chez cette couche de la population tentée par l’émigration irrégulière, faute d’emploi».
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here