PARTAGER

Le candidat de la coalition Benno bokk yaakaar semble, en pleine campagne électorale, occuper toujours le fauteuil présidentiel. En effet, on a l’habitude de voir la circulation des voitures bloquée pour faire passer le cortège d’un président de la République. Le convoi d’un candidat a été arrêté pour qu’un autre passe. Voilà ce qui s’est passé à Kolda entre Bby et le Pur. Et El Hadj Sall a profité de son temps d’antenne pour le dénoncer. «Les Sénégalais, vous êtes témoin de ce qui se passe. Mais un candidat qui a peur de son adversaire n’a pas mieux que ça», a-t-il dit sur le blocage de son cortège. Mais l’autre Sall, Macky, continue de remplir les stades à l’image des grands matchs de football ou combats de lutte.
Ousmane Sonko, lui, a pris l’image qui chauffe la toile depuis samedi, avec sa poignée de main à Wade au Terrou bi. Il n’a pas encore de consigne du «vieux» mais semble bien s’adresser aux militants libéraux. Une image qui peut aussi suggérer que l’anti système fricote désormais avec le système.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here