PARTAGER

La colère des partis politiques et organisations de la société civile sénégalais basés en France contre le consulat général du Sénégal à Lyon ne baisse toujours pas. Diaspora plurielle, Act Lyon, Grand parti, Bokk guiss-guiss, Ucs, Rewmi, Pastef Lyon et le Pds continuent de dénoncer les «dysfonctionnements» notés au cours des opérations de dépôt des nouvelles cartes d’identité biométrique. Dans un communiqué, les signataires fusti­gent «l’irresponsabilité récurrente des autorités consulaires de Lyon et leurs difficultés à travailler avec les partis politiques légalement constitués et les organisations de la société civile parties prenantes dans le processus». Mais aussi, ils ont décrié «le comportement politicien, discriminatoire, au service d’intérêts partisans et personnels des membres Apr des services du Consulat du Sénégal à Lyon».
Aujourd’hui, ces Sénégalais «exigent» de la part des autorités, une prolongation de la commission technique prioritairement dans la circonscription du consulat général du Sénégal à Lyon. «Pendant cette semaine d’enrôlement, la commission technique a enregistré en mo­yenne entre 100 et 130 dossiers par jour. Sur la base du nombre d’inscrits sur les listes électorales et de son évolution, le nombre de personnes à enrôler dans la circonscription de Lyon va tourner autour de 2500 Séné­galais. Par conséquent, vu le ca­len­drier annoncé, le nombre de jours prévus ne sera visiblement pas suffisant pour que toutes les personnes concernées soient inscrites et reçoivent leur carte», note le communiqué.
msakine@lequotidien.sn

2 Commentaires

  1. Il n’y a point d’opposition au Sénégal à Lyon que des gens de salon aigris qui surfent sur le Mensonge. Leur frustration est démesurée à l’image d’Abdou Sonko le manipulateur, Samba Gueye le schizophrène et de Bacary Goudiaby le escroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here