PARTAGER

Le chef de l’Etat veut «une sécurisation urgente» de l’approvisionnement en eau potable des populations des quartiers de Dakar touchés par la pénurie d’eau. Il a demandé hier, en réunion de Conseil des ministres, la mise en place d’un dispositif opérationnel afin d’assurer la fourniture régulière en eau.

La grosse pénurie d’eau notée ces derniers jours a été hier, au menu de la réunion du Conseil des ministres. Après avoir suivi un exposé du ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye, qui  était allé lundi dernier, à la rencontre des populations assoiffées de quelques quartiers de la capitale, en compagnie du Directeur général de la Sénégalaise des eaux (Sde), Macky Sall a demandé une «sécurisation urgente» de l’approvisionnement en eau potable de ces populations. Le président de la République, selon le communiqué du Conseil des ministres, a en ce sens «invité le gouvernement à mettre en place un dispositif opérationnel, afin d’assurer la fourniture régulière en eau potable au niveau des quartiers affectés par les perturbations dans la distribution de l’eau, et d’accélérer la réalisation des infrastructures hydrauliques de dernière génération, notamment Keur Momar Sarr 3 et l’usine de dessalement de l’eau de mer des Mamelles».
D’une capacité de 200 mille mètres cubes jour,  la 3e usine de Keur Momar Sarr devrait coûter 274 milliards de francs Cfa.
Quant à l’usine de dessalement des Mamelles, son coût est estimé à 137 milliards de francs Cfa. Mais ces deux projets structurants sont prévus dans le long terme. En ce qui concerne les projets à court terme, le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement avait annoncé lors de sa tournée, «la réalisation de deux nouveaux forages dans la zone de Yengoulène», à Dakar.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here