PARTAGER

Le nouveau ministre de l’Eau et de l’assainissement a appelé samedi les responsables de la Sde et de l’entreprise Suez au respect de la décision de l’Armp par rapport à l’attribution du contrat d’affermage et de distribution de l’eau. En visite à l’usine de Keur Momar Sarr, Serigne Mbaye Thiam a exhorté les Sénégalais à avoir espoir et à faire confiance aux autorités dans la résolution des pénuries d’eau.

Serigne Mbaye Thiam a hérité de Mansour Faye le dossier opposant la Sénégalaise des eaux (Sde) et l’entreprise Suez. Le ministre de l’Eau et de l’assainissement appelle les protagonistes au respect de la décision de l’Autorité de régularisation des marchés publics (Armp). «Je ne voudrais pas me prononcer sur le dossier. Il y a un organe, qui est habilité avec des compétences, qui va prendre une décision. Il faudrait que tout le monde respecte cette décision de l’Armp qui interviendra à un moment donné ou à un autre s’il y a un recours contentieux. Dans un pays qui se respecte, il faudrait faire confiance aux organes qu’on a mis en place et qui sont chargés d’étudier ces dossiers-là», a exhorté la tutelle. C’était en marge d’une visite à l’usine de Keur Momar Sarr, sise à Louga, où provient l’eau qui approvisionne Dakar. Après avoir rappelé que le dossier n’est plus entre les mains du ministère de l’Eau et de l’assainissement, le ministre a aussi indiqué qu’il y a un recours gracieux qui est en cours. Donc, dit-il, après le recours gracieux, si la société qui se sent léser n’est pas satisfaite, elle peut faire un recours contentieux au niveau de l’Armp. D’ailleurs, il faut retenir qu’un premier recours rendu public avait tranché en faveur de la Sde.
Par ailleurs, Serigne Mbaye Thiam a incité les Sénégalais, les Dakarois en particulier, à la patience et à faire confiance aux autorités par rapport à la résolution de la lancinante question des pénuries d’eau. De l’avis du ministre, la pénurie des derniers jours était «nécessaire pour sécuriser davantage leur alimentation en eau. Nous avons une solution pérenne, une solution qui nous soustrait des aléas des fuites et des difficultés qu’on pouvait avoir sur la pièce en Y. Je voudrais donc leur demander d’avoir espoir et de faire confiance par rapport aux solutions durables et structurelles qui sont envisagées». Et de renchérir : «Les travaux qui ont été achevés ce matin (Samedi : ndlr) entrent dans le cadre de ce programme de sécurisation des ouvrages névralgiques d’alimentation en eau de Dakar. Mais c’est une étape parce qu’il s’agit de sécuriser l’alimentation en eau venant de Keur Momar sarr. Une solution plus structurelle est en vue qui nous permettra d’avoir un mix eau comme le mix énergétique par l’installation d’une usine de dessalement qui permettra en ce moment-là de diversifier l’alimentation en eau de Dakar. Et ce processus est en cours pour l’installation de cette usine de dessalement à Dakar.» Il a affirmé qu’en lançant ce programme de sécurisation, le Sénégal a obtenu un financement de 6,5 milliards de francs Cfa. Satisfait du travail de «ses» hommes, M. Thiam a salué l’engagement et le professionnalisme des ingénieurs et des ouvriers sénégalais en charge des travaux pour la rapidité dans l’exécution. Le ministre a eu droit à une visite des différents compartiments de l’usine. Partout où il est passé, il a été attentif aux exposés des ingénieurs sur le système de sécurisation, mais également les dispositifs mis en place pour limiter la pénurie.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here