PARTAGER

Il faudra attendre au moins le mois d’avril pour disposer de l’eau en permanence. L’usine de Kms3, d’une capacité de 208.000 m3/jour, va terminer ses essais à cette date. Si aucun incident majeur n’est signalé, le citoyen aura enfin le luxe de disposer d’eau ; et ce, à n’importe quelle heure de la journée.

Les consommateurs devront prendre leur mal en patience jusqu’au mois d’avril pour avoir de l’eau en permanence. En effet, le directeur de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) a expliqué samedi passé que l’usine de Kms3 – qui est en cours d’achèvement – va subir une batterie de tests d’une durée comprise entre 3 et 4 mois. Ainsi, c’est 208.000 m3/jour additionnels qui sont attendus de Kms3. «Avant la fin de l’année, les essais de Kms3 vont démarrer. Ils vont durer entre 3 ou 4 mois», a déclaré Charles Fall samedi dernier, lors des lancements du raccordement de la ligne haute tension entre Sakal et Keur Momar Sarr. Cette dernière, d’une capacité de 90 kw, sera exclusivement dédiée à la fourniture des usines de Keur Momar Sarr. «L’usine est actuellement alimentée par une ligne moyenne tension, avec beaucoup de difficultés, des coupures et chutes de tension. C’est la raison pour laquelle la Sones a jugé nécessaire de l’installer. Cette nouvelle ligne présente 3 avantages. Elle va nous permettre de nous affranchir des chutes de tension, mais aussi de la fréquence des coupures. Le 2ème avantage, c’est qu’elle va nous permettre de stabiliser et de sécuriser l’usine de Kms3. En dernier lieu, elle nous permettra de réduire la facture énergétique. Le prix du kw en haute tension est moins cher de 20%, comparé à la moyenne tension», a expliqué Babou Ngom, le chargé de projet à l’unité de gestion du projet Kms3 en charge du lot 1 station de traitement et de pompage. Pour autant, si le raccordement s’est bien passé samedi entre 7 h et 17 h, la nouvelle ligne haute tension ne sera que progressivement installée par la Senelec. Il faut une quinzaine de jours pour finaliser les derniers tests nécessaires avant son démarrage. Ce qui a fait dire à Charles Fall que «c’est le début de la fin d’un long processus, car ce raccordement va nous permettre de commencer les tests. Cette ligne sera dédiée à l’alimentation exclusive des usines de Keur Momar Sarr».
Il faut noter que les travaux de l’usine de Keur Momar Sarr ont débuté depuis 3 ans. Son objectif est d’assurer la continuité de la distribution d’eau dans les régions de Dakar et Thiès. Elle aura une capacité de 208.000 m3/jour. Avec la nouvelle ligne haute tension, la Sones va sécuriser l’alimentation en énergie des usines de Keur Momar Sarr, mais aussi réduire de l’ordre de 20% sa facture énergétique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here