PARTAGER

Le ministre de l’Eau et de l’assainissement a effectué hier une première visite à la station de pompage d’eau potable de Bayakh et au centre de Thieudème, dans la zone de Diender. Parlant de l’approvisionnement de Dakar en eau potable, Serigne Mbaye Thiam a, au terme de la visite, déclaré que «toutes les difficultés ne vont pas disparaître parce que c’est une phase transitoire, en attendant les projets structurants».

L’approvisionnement correct de la région de Dakar en eau potable est tributaire de la mise en service de l’usine de traitement de l’eau de Keur Momar Sarr 3 prévue dans le deuxième semestre de 2020. Mais aussi la capitale compte sur l’usine de dessalement de l’eau de mer des Mamelles pour assouvir sa soif. C’est le ministre de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui le dit. «Toutes les difficultés ne vont pas disparaître parce que c’est une phase transitoire, en attendant les projets structurants. La question de l’alimentation en eau de Dakar sera définitivement réglée et va s’améliorer. Et peut-être toutes ces difficultés-là seront derrière nous lorsque les projets structurants dont l’un d’eux, c’est le projet de l’usine de traitement de l’eau de Keur Momar Sarr 3, la troisième usine, et va être mise en service certainement dans le deuxième semestre de 2020. Nous sommes aussi très avancés dans la procédure de l’usine de dessalement de l’eau de mer qui va permettre dans une première phase d’injecter 50 mille m3», a-t-il fait savoir.
Il s’est rendu hier, pour une première fois depuis sa nomination à ce poste, au centre de Thieudème dans la zone de Diender, région de Thiès. En effet, le centre distribuera une production additionnelle de 15 mille m3/jour pour Dakar.
Le ministre a aussi visité la station de pompage d’eau potable de Bayakh qui a été inaugurée en juillet 2018 par l’ancien Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Elle dispose d’une capacité de production moyenne de 17 mille m3/jour. Une production destinée à améliorer l’accès à l’eau potable de la ville de Rufisque et ses extensions. Tous les deux ouvrages sont dans le Pro­gramme spécial de renforcement de l’alimentation en eau potable de Dakar (Psdak). Et Diender où l’Etat a foré 11 forages, approvisionnant Dakar, continue de réclamer l’ouverture dans l’immédiat de la vanne en direction de la localité, privée d’eau depuis 7 mois. Mais le ministre a rassuré les populations que le programme initié permettra également le raccordement de la commune de Diender.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here