PARTAGER

Le bulletin mensuel relatif au commerce extérieur  de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a fait état d’un déficit commercial  qui s’est situé à 201,5 milliards de francs Cfa, en novembre 2016, contre 178,7 milliards au mois précédent, soit une dégradation  de 22,8 milliards de francs Cfa en novembre 2016.

En novembre 2016, les échanges sénégalais avec l’extérieur se sont caractérisés par une forte hausse des importations par rapport aux exportations. Par conséquent, le pays s’est retrouvé, d’après le dernier bulletin mensuel de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), avec un déficit commercial qui s’est situé à 201,5 milliards de francs Cfa,  contre 178,7 milliards au mois précédent, soit une détérioration de 22,8 milliards de francs Cfa.
«Cette détérioration du solde est expliquée par un renforcement du déficit vis-à-vis de la Chine de 40,5 milliards de francs Cfa en novembre contre 21,4 milliard au mois précédent, de la Thaïlande de 10,5 milliards de francs Cfa contre 3,1 milliards au mois précédent et du Mali, 10,9 milliards contre 15,5 milliards au mois précédent», note le document. Cepen­dant, rapportent les collaborateurs de Ababacar Sadikh Bèye, Directeur général de l’Ansd, «l’amélioration du déficit vis-à-vis du Nigeria estimé à 25,4 mil­liards de francs Cfa en novembre contre 30,1 milliards au mois précédent, de l’Inde, 12,8 mil­liards contre 29,5 milliards de francs Cfa au mois précédent et du Brésil, 5,6 milliards de francs Cfa contre 9,6 milliards au mois précédent, a atténué cette détérioration du solde».
En termes de cumul, indique l’Ansd, «le solde commercial s’est amélioré au cours des onze premiers mois de 2016 pour s’établir à un déficit de 1 509,4 milliards de francs Cfa contre 1542,6 milliards de francs Cfa pour la période correspondante en 2015».
En novembre 2016, les exportations du Sénégal sont ressorties à 95,4 milliards de francs Cfa contre 89,9 milliards au mois précédent, soit une augmentation de 6,1%. Ce, grâce à l’augmentation des expéditions d’acide phosphorique, de zirconium, de poisson frais de mer et de l’or non monétaire, qui ont connu une hausse respective de 128,4%, de 64,9%, de 15,8% et de 12,0%. Cette tendance haussière, indique l’Ansd, a été affaiblie par le recul des exportations de produits pétroliers de 45,4%, de celui des fruits de mer de 11,8% et des bouillons, 9,7%.
«Comparées au mois de novembre 2015, les exportations ont fléchi de 8,1%. Leur cumul à fin novembre 2016 a atteint 1 288,2 milliards de  francs Cfa contre 1 200 milliards pour la période correspondante en 2015, soit un accroissement de 7,4%», mentionne l’Ansd.
Comme d’habitude, en termes de valeur, l’or non monétaire occupe la première place. Ce produit a rapporté au cours du mois de novembre 2016, 14,7 milliards de francs Cfa. Il est suivi par l’acide phosphorique et le ciment hydraulique avec une valeur de 10,2 milliards de francs Cfa chacun, les poissons frais de mer, 8,8 milliards, les bouillons, 4,7 milliards de franc et les fruits de mer, 4,5 milliards.
La part des produits acheminée vers la Suisse, l’un des principaux clients du Sénégal, représente 12,9%. Les exportations du Sénégal vers le Mali, l’Inde et la Côte d’Ivoire représentent res­pec­tivement 12,6% ; 10,8% et 6%.

 Hausse des importations de riz en novembre
Concernant les importations de biens, elles sont ressorties à 296,8 milliards de francs Cfa, au cours du mois de novembre, contre 268,6 milliards au mois précédent, soit une hausse de 10,5%. Cet accroissement, d’après l’Ansd, «est essentiellement dû à l’augmentation des achats à l’extérieur de riz évalués à 29,1 milliards de francs Cfa contre 6,9 milliards de francs au mois précédent, de machines et appareils pour industrie non alimentaire, 74,6% et des autres produits pétroliers, 36%». Cepen­dant, précisent les statisticiens, «la réduction de moitié des importations d’automobiles et de cars de 51,2% a atténué cette tendance à la hausse. Com­parées au mois de novembre 2015, les importations ont connu une augmentation de 9,1%. Leur cumul à fin novembre 2016 a atteint 2797,6 milliards de francs Cfa contre 2742,6 mil­liards pour la période corres­pon­dante en 2015, soit un accroissement de 2%».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here