PARTAGER

Les exportations sénégalaises se sont hissées en 2017 à une valeur de 1 486, 4 milliards de francs, contre 1 371, 2 milliards l’année précédente, équivalant à une hausse de 8, 4 %, a appris l’Aps de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).

«Cette hausse est consécutive à celle des expéditions de produits pétroliers (25,6%), de bouillons (15,3%), d’or non monétaire (13,9%) et de produits halieutiques (8,6%)», indique notamment l’Ansd dans sa note d’analyse du commerce extérieur du Sénégal publiée mercredi.

En revanche, le repli des ventes à l’extérieur de l’acide phosphorique (-16,9 %) et de produits arachidiers (-15, 4 %) a modéré cette tendance haussière malgré le relèvement des exportations d’huile brute d’arachide à hauteur de 16, 3 %, rapporte le document dont l’Aps a obtenu copie.

D’après le rapport, les ventes à l’extérieur du Sénégal durant cette période ont été principale
ment orientées vers le continent africain (42,1%), l’Europe (28,9%) et l’Asie (20,2%). Toutefois, la part du continent américain s’est relevée, atteignant 2, 8 % en 2017 contre 1, 8 % l’année précédente.

Les expéditions vers le continent africain ont été évaluées à 626, milliards de F Cfa contre 587, 8 milliards de francs l’année précédente (2016), soit une hausse de 6,5%.

L’Ansd lie cette augmentation au relèvement des expéditions sénégalaises vers l’Afrique d’engrais minéraux et chimiques (22,7%), de bouillons (13,5%) et de poissons frais de mer (7,9%), alors que la baisse des ventes de produits pétroliers (-11,9%) a atténué cette tendance à la hausse.

Dans le même temps, les exportations vers l’Europe ont été évaluées à 428,9 milliards de francs contre 381, 1 milliards de francs l’année précédente, équivalant à une hausse de 12, 6 %.

L’Ansd lie cette augmentation au relèvement des expéditions sénégalaises vers l’Afrique d’engrais minéraux et chimiques (22,7%), de bouillons (13,5%) et de poissons frais de mer (7,9%), alors que la baisse des ventes de produits pétroliers (-11,9%) a atténué cette tendance à la hausse.

Dans le même temps, les exportations vers l’Europe ont été évaluées à 428,9 milliards de francs contre 381, 1 milliards de francs l’année précédente, équivalant à une hausse de 12, 6 %.

Selon l’Ansd, cette évolution est expliquée par le relèvement des exportations de crustacés, mollusques et coquillages (19,6%), d’or non monétaire (8,8%) et de titane pour 23, 9 milliards de francs en 2017 contre 8, 3 milliards en 2016. La tendance a toutefois été ralentie par le recul des ventes à l’Europe de phosphates (-48,3%).

S’agissant des exportations vers le continent asiatique, la note d’analyse du commerce extérieur du pays, relève une diminution de 5, 5 %, le chiffre des exportations passant en 2017 à 300, 4 milliards de francs après avoir atteint 318 milliards de francs en 2016.

Ce repli est essentiellement dû à la baisse des ventes des arachides non grillées à la Chine (21,1%) et de l’acide phosphorique à l’Inde (-16,9%), évoque l’Ansd qui souligne une modération de ce repli par une augmentation de 35, 9 % des ventes d’or non monétaire vers le continent asiatique.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here