PARTAGER

Fatou Dieng espérée
Tapha Gaye espère récupérer Fatou Dieng légèrement blessée et absente de l’équipe hier contre la Guinée. «Fatou Dieng a une petite béquille, on a décidé de la mettre au repos sous la demande du staff médical. On compte la récupérer demain (ce soir) contre le Mozambique», a soutenu le coach des Lionnes.

Sécurité
Le dispositif sécuritaire mis en place dans la capitale malienne en cette période de l’Afrobasket féminin est impressionnant. Partout dans la ville, on retrouve des véhicules militaires stationnés dans des coins stratégiques avec des hommes armés jusqu’aux dents pour parer à toute éventualité. Même au stade, la sécurité est tellement présente qu’elle impressionne le visiteur. Si l’événement du basket peut être une des raisons, les récents événements de Ouagadougou, avec l’attaque terroriste survenue la semaine dernière, seraient plutôt l’une des principales explications. Il faut noter aussi que le Mali a été le premier pays frappé par le terrorisme. D’ailleurs, l’hôtel Radisson, un des sites touchés, n’est pas très loin du Pavillon des Sports, la Salle Salamata Maïga de Bamako.

Coupure de courant
Le match Angola-Cameroun a été marqué par une coupure de courant au moment où l’on jouait le quatrième quart temps. Il restait moins de six minutes et l’Angola menait au score. Une situation qui a surpris plus d’un. Les gens ont attendu une bonne dizaine de minutes avant que l’électricité ne revienne à la normale. Un petit couac dans l’organisation.

Badges-presse pas disponibles
Les journalistes accrédités pour l’Afrobasket féminin à Bamako ont fonctionné lors de la première journée sans accréditations. Comme c’est souvent le cas lors des événements en Afrique, les badges ne sont pas disponibles alors que la demande a été faite depuis plusieurs mois. La presse a été toutefois autorisée à accéder au stadium. En attendant…

Public présent
Les Maliennes sont vraiment fans de basket. C’est le sentiment qui se dégage quand on assiste aux matchs au Pavillon des Sports de Bamako. Peu importe la Nation qui joue, le public salue les beaux gestes techniques et phases de jeu. Une démarche très fair-play. D’ail­leurs, c’est une belle ambiance qu’on a droit dans cet Afrobasket féminin. Ce qui ne veut pas dire que lors des matchs du Mali, le public ne chambrera pas l’adversaire. Mais toujours dans un bon état d’esprit… africain.

Chaleur
Il fait excessivement chaud en ce moment dans la capitale malienne. Même si pour certains riverains avec qui nous avons discuté il fait plus frais qu’avant. Et dire que c’est la période hivernale. A en croire ces derniers, la pluie se fait rare à Bamako. C’est seulement en fin de journée qu’on ressent un peu d’air frais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here