PARTAGER

Babacar Bathiéry, promoteur du projet Admec, ambitionne d’améliorer les conditions d’éclairage dans les villes et communes du Sénégal. Dans ledit projet d’implantation au Sénégal d’une fabrique de lampes pour maison et aussi pour l’éclairage public se greffe le volet «Eclairage pour tous» destiné aux collectivités locales. Il s’agira d’installer des lampadaires dans les communes qui feront appel à son expertise dans des conditions «très avantageuse». «Le paiement va être échelonné sur 7 ans», a fait savoir M. Bathiéry, évaluant à «700 mille francs» le prix d’un lampadaire. «Les communes ont commencé à adhérer à ce programme d’éclairage», a-t-il fait savoir jeudi lors de la présentation du projet à Bargny. 100 mille lampadaires sont ainsi annoncés par le promoteur pour l’ensemble des communes du Sénégal. «Aujourd’hui, nous avons des défauts d’éclairage (…) Les solutions que je propose vont permettre d’avoir des lampadaires solaires qui sont 30% moins chers que ceux que l’on trouve sur le marché», a-t-il expliqué, conforté par le volet «Eclairage pour tous». Outre ce volet concernant les collectivités locales, Admec veut faire du Sénégal un pays producteur de lampes. «Ce qui est le plus important, c’est que le Sénégal va se positionner en étant leader en Afrique de l’Ouest. On va créer le premier site d’éclairage avec la technologie Led», a soutenu le promoteur, évaluant à «3 milliards 500 millions de francs Cfa» le coût de son projet. «Un montant qui est déjà ficelé grâce à des partenaires», a-t-il soutenu. Côté emplois, le promoteur a parlé de 550 emplois directs.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here