PARTAGER

Après quatre ans de formation, 11 élèves de l’Ecole nationale des arts (Ena) ont fait une exposition à titre académique le vendredi dernier dans le cadre de leurs travaux de fin d’études pour l’obtention du diplôme national des beaux-arts.

Le public dakarois a pu admirer les œuvres des sortants de l’Ecole nationale des arts (Ena) le vendredi dernier, au musée de l’Ifan Théodore Monod. Cette exposition qui a regroupé 11 élèves du département des arts plastiques de l’Ena était destinée à présenter le travail académique de ces nouveaux diplômés. Selon M. Mohamed Diallo, chef de département des arts plastiques de l’Ena, c’était «une journée de restitution de l’exposition de sortie pour l’obtention du diplôme national des beaux-arts. Une exposition à titre académique, sanctionnant quatre ans de formation dans trois divisions différentes (la division en expression, en communication et en environnement)». Conçue autour des thèmes «Les expressions du visage, sensibilisation contre la maltraitance des enfants de la rue, la lutte contre le travail des enfants, rendre visible l’invisible…, créateurs et innovateurs», les œuvres des diplômés ont émerveillé les visiteurs. Leurs œuvres, pleines de sensations et de discours à l’égard des uns et des autres, ont permis au public de comprendre que le travail de ces artistes venus sur le marché relève de l’habileté et de l’originalité. Les thèmes évoquant les enfants et leurs conditions de vie sociale marquent les spectateurs et poussent ces derniers à réfléchir sur ce côté qui semble être négligé dans la société africaine en général, et sénégalaise en particulier.
Cette exposition du week-end dernier, bien qu’étant faite à titre de travail académique, était aussi une «opportunité et une occasion pour les élèves de l’Ena, car c’est un moyen de démontrer leurs talents et potentialités», a déclaré M. Abou Bakr Thiam, chef de la division arts plastiques et communication à l’Ecole nationale des arts.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here