PARTAGER

La rentrée scolaire devant avoir lieu hier au collège Bosphore, sis au quartier Scat urbam de la commune de Grand-Yoff, sous la direction de la fondation Maarif, n’est pas encore effective du fait que la mise en place de l’administration provisoire n’est pas toujours effectuée.

Après la bataille entre la société Yavuz Selim Sa et l’Etat du Sénégal, la fondation turque Maarif ne s’est pas encore substituée aux propriétaires des écoles privées Yawuz Selim dont les élèves cherchent à se faire rembourser par l’administration. «Soit, les élèves déjà inscrits restent avec la fondation Maarif, sinon il n’y a pas de possibilités de remboursement», déclare une ancienne de l’école venue avec sa demande de remboursement en main.
Les parents d’élèves, présents sur les lieux, n’avaient pas accès à l’enceinte de l’établissement. Beaucoup d’entre eux sont repartis, de peur que les enfants qui les accompagnent soient «terrorisés» par la présence des Forces de l’ordre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here