PARTAGER

Dans certains coins du pays, on continue de chercher de l’eau potable. Et dans d’autres, on est très heureux d’avoir de l’eau colorée, en rouge ou même en gris, pourvu qu’elle soit potable par le goût. On ne parle même pas de ces habitants de l’ancienne région du Cap-Vert, qui ont été privés d’eau pendant plusieurs semaines, en 2015 et en 2018, et qui n’ont trouvé nulle oreille attentive pour calmer leur peine. Au cours de toutes ces situations, la Sde était toujours aux abonnés absents. Maintenant que son actionnaire principal risque de perdre ce marché plein de liquidités, elle voudrait nous voir compatir à son malheur. Mais cette fois, ce sont les usagers qui vont se faire porter pâles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here