PARTAGER

Après 7 heures d’audition par le Doyen des juges, le maire de Dakar a été placé sous mandat de dépôt hier, avec 5 membres de son staff. Khalifa Sall et Cie sont poursuivis pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et blanchiment de capitaux.

Il est 16 h 10 mn. Khalifa Sall, dans un boubou blanc et coiffé d’un bonnet de la même couleur, arpente les escaliers qui mènent au  bureau du Doyen des juges. Il est accompagné de son directeur administratif et financier (Daf) de la mairie de Dakar, Mbaye Touré, de Amadou Mactar Diop, de Ibrahima Yatma Diao, de Yaya Bodian, de Fatou Traoré, de Ibrahima Touré et de Mamadou Omar Bocoum. Après 7 heures d’audition, tout ce beau monde n’est pas sorti indemne du bureau du magistrat instructeur. Entendu le premier, Mbaye Touré a été placé sous mandat de dépôt pour «association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, faux et usage de faux dans un document administratif et blanchiment d’argent». Son avocat Me Bamba Cissé vient prendre un sac des mains de son épouse pour y mettre ses effets personnels avant de les lui remettre. La couleur est ainsi annoncée et le reste de personnes poursuivies dans la gestion de la caisse d’avance de la Ville de Dakar savait à quoi s’attendre. Amadou Mactar Diop, Ibrahima Yatma Diao, Yaya Bodian, Fatou Traoré ne vont pas échapper au même sort après leur passage devant le juge d’instruction. Seuls les percepteurs Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré, plus chanceux, ont été placés sous contrôle judiciaire. D’ailleurs, selon une source proche du dossier, cette volonté du juge s’explique tout simplement par le fait qu’«ils ne sont ni exécutants ni administrateurs des dépenses». Cependant, le maire de Dakar, qui a bouclé cette audition, qui a duré plus de 7 tours d’horloge, n’aura pas la même baraka que les percepteurs. Khalifa Sall a été aussi placé sous mandat de dépôt pour les mêmes chefs d’inculpation que son directeur financier et autres vers les coups de 23h 45 mn. Après cette décision, selon toujours notre source, les avocats de la défense ont soulevé une question de procédure relative à l’inspection de l’Ige. Ainsi toutes les robes noires sont retournées dans le bureau du juge pour débattre sur la question. Vers minuit 10, le mini car de la garde pénitentiaire a conduit le maire de Dakar à Rebeuss où il rejoint Bamba Fall et Cie.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here