PARTAGER

La Nation a célébré ses pupilles hier à l’occasion de la 4e édition de la fête de l’excellence qui leur est destinée. Pour ces enfants qui se sont illustrés cette année malgré les difficultés liées au Covid-19 avec en prime trois mentions au baccalauréat, l’Etat a remis à chacune des 67 pupilles, un ordinateur et une enveloppe de cent mille francs en ce qui concerne les nouveaux bacheliers, un ordinateur et 50 mille francs aux candidats admis au Bfem et enfin un kit scolaire et une enveloppe de 50 mille francs aux élèves reçus au Cfee.

La 4e édition de la fête de l’excellence au profit des pupilles de la Nation admises au bac, au Bfem et au Cfee s’est déroulée hier. Elles étaient au nombre de 67 à recevoir des distinctions après de bons résultats réalisés aux examens de fin d’année. Malgré les conditions difficiles liées à la pandémie du Covid-19, les pupilles de la Nation ayant subi l’épreuve du baccalauréat se sont distinguées cette année avec trois mentions.
Parmi les 26 admis au baccalauréat, il y a Délivrance Noël Nzalé qui s’en est sortie avec la mention Bien, Pape Babacar Fall avec la mention Assez-bien et Doudou Kane Guèye avec la mention Assez-bien également.
Dans la même foulée, 26 pupilles ont eu aussi leur Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) et 15 autres leur Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee).
En guise de récompenses, tous les admis au baccalauréat ont reçu chacun un ordinateur, une enveloppe de 100 mille francs et un kit scolaire. Ceux qui se sont illustrés après le Bfem ont reçu aussi chacun un ordinateur, une enveloppe de 50 000 francs et un kit scolaire. Et ceux qui ont réussi au Cfee, avec à leur tête Khardiata Ka, toujours classée première de sa classe, ont reçu à leur tour un kit scolaire et une enveloppe de 50 000 francs.
Si ces enfants ont pu obtenir d’aussi bons résultats, c’est en partie grâce à l’Office national des pupilles de la Nation et au gouvernement. «C’est grâce à la conjugaison de nos efforts et de nos intelligences que l’Office national des pupilles de la Nation continue sa montée en puissance et réalise toujours de nouvelles avancées dans son ambition légitime de couvrir l’essentiel des besoins et attentes de ses pensionnaires vers une citoyenneté épanouie et engagée», a dit Mame Ngor Diouf, le Secrétaire général du ministère de la Femme et de la famille qui a représenté la ministre de la Famille, empêchée.
Selon lui, l’Office national des pupilles de la Nation n’a jamais cessé de jouer sa partition pour l’épanouissement de ces enfants. «En plus de l’allocation mensuelle de 50 mille francs encore versée aux 295 pupilles actuellement prises en charge, l’Office contribue merveilleusement à l’assistance psycho-social, à la protection à l’éducation, à la couverture sanitaire, à la formation, à l’appui et à l’insertion économiques des pupilles jusqu’à leur majorité», informe-t-il.
D’ailleurs, ces propos sont corroborés par le témoignage de Pape Babacar Fall qui a parlé au nom de ses camarades. «Cette cérémonie qui nous réunit aujourd’hui, est une suite des prestations régulières dont nous bénéficions de la part de l’Etat du Sénégal à travers l’Office national des pupilles de la Nation», témoigne-t-il. Avant d’indiquer  qu’au-delà de l’appui financier et sanitaire, l’Office leur fournit un appui psychologique non moins important afin qu’ils puissent aborder les épreuves dans la plus grande confiance et la plus grande sérénité. «Les taux de réussite enregistrés cette année le montrent à dessein», se réjouit-il.
Cependant, ce nouveau bachelier reçu avec la mention Assez-bien dira aussi qu’ils ont vécu une année académique pleine d’incertitudes, de questionnements pendant laquelle l’attention est suspendue à l’évolution de la pandémie du Covid-19 qui a poussé l’Etat à prendre certaines décisions.
Mais, il n’a pas manqué de saluer aussi les efforts consentis par l’Office national des pupilles de la Nation qui a adapté des prestations à leurs besoins ponctuels. «En effet, avec la tournée de la remise de kits alimentaires et d’hygiène aux pupilles, initiée par l’Office, nous avons été dotés de moyens nécessaires qui nous ont permis de marcher chaque matin sur le chemin de l’école en ayant comme leitmotiv notre grande volonté de réussir», poursuit Pape Babacar Fall, selon qui, leurs parents sont le miroir dans lequel ils voyaient leur reflet chaque jour. Lequel était leur plus grande force.
Mais «malgré les effets néfastes de la pandémie du Covid-19, les pupilles candidates au bac, au Bfem et au Cfee ont obtenu des résultats considérables, bien au dessus de la moyenne nationale», s’est réjoui le Secrétaire général du ministère de la Famille, qui leur a adressé de vives félicitations et des encouragements afin de persévérer au travail à l’école et dans la famille.
Dans la même veine, Mame Ngor Diouf encourage leurs camarades qui ont échoué à redoubler d’efforts pour réussir l’année prochaine. Car d’après lui, la volonté du président de la République est de les inclure dans l’armée des batisseurs du Sénégal émergent en vue de faire d’eux «des dignes héritiers du professeur feu Iba Der Thiam».
Selon lui, le ministre s’est engagé à recevoir très prochainement, avec la direction de l’Office, les pupilles de la Nation avec leur ambassadeur. En attendant cette rencontre avec la tutelle, les pupilles de la Nation ont bénéficié d’une enveloppe de cent mille francs de la part du Général Mansour Seck.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here