PARTAGER

L’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Séné­gal (Unapees) s’est félicitée samedi, des efforts consentis par les acteurs gravitant autour de l’enseignement pour un système éducatif apaisé. «Du côté des syndicats, nous nous sommes rendu compte qu’il y a une nouvelle démarche parce que l’approche qu’ils utilisaient était un peu belliqueuse en notre sens mais cette année on voit qu’il y a des avancées sur le plan des négociations», a fait savoir Ab­doulaye Fané, président de l’Una­pees au sortir d’une assemblée générale d’évaluation de la structure au Crfpe de Rufisque.  Une approche qui s’intègre, à l’en croire, parfaitement dans la nouvelle approche communicationnelle mise en place par le ministre de l’Education nationale.
«Depuis septembre 2016,  le ministre Serigne Mbaye Thiam a inauguré ce qu’il appelle les réunions mensuelles qui se tiennent au premier  de chaque mois. A cette occasion, toutes les questions relatives au système éducatif de manière générale sont traitées et séance tenante certaines même sont réglées. Actuellement nous sommes à 6 rencontres depuis le début de ces réunions et préparons la 7ème pour la semaine prochaine», s’est réjoui M. Fané qui met à l’actif de cette réussite, l’investissement «des chefs religieux, du médiateur de la République, des parents d’élèves».
«Ajoutez à ceux-là  tous les Sénégalais qui se sont investis pour que le système éducatif puisse survivre et être apaisé», a poursuivi le président de l’Unapees. Il n’a pas manqué d’inviter à des concertations au sujet de la grève du Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes). «Nous invitons le ministère de l’Enseignement supérieur et aussi le ministère du Travail à se mettre autour d’une table pour régler cette question parce qu’il s’agit tout simplement de revoir les émoluments relatifs aux retraites», a exhorté M. Fané tout en saluant la maturité du Saes. «Ils ont été très responsables puisque de­puis qu’ils ont déposé cette plateforme, ils se sont dit disposés à la négociation», a-t-il expliqué.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here