PARTAGER

Les élèves en classe de Cm2 ont entamé hier les examens du Cfee et de l’entrée en sixième. Cette année, 278 mille 532 inscrits et 1 683 centres ont été enregistrés dans tout le Sénégal. Aux centres Alie Codou Ndoye, Anne-Marie Javouhey et Saint Pierre Julien Eymard, situés à Gueule-Tapée et Fann, élèves et chefs de centre affichent une mine joviale : les épreuves sont très faciles, aucun incident noté, sinon les rares absences de maîtres.

Alpha Oumar Diallo et Cheikh Cissé, élèves en classe de Cm2 à l’école Serigne Amadou Aly Mbaye, viennent de finir leurs 3 premières épreuves de la matinée au centre Alie Codou Ndoye de Gueule-Tapée. Mines insouciantes, les deux mômes sortent du centre, bras noués autour du coup de l’un et de l’autre comme pour manifester leur amitié. «Les épreuves sont très faciles», trouvent-ils. Chef du centre Alie Codou Ndoye de Gueule-Tapée et directeur de l’école Diaraf Ibra Paye, Niokhor Diouf ne soutient pas le contraire. Conforta­blement installé sur son bureau et entouré de maîtres, M. Diouf affirme que les épreuves étaient vraiment à la portée des enfants. «Ils ont démarré à 8h avec langue et communication en ressource et en compétence. (Ndlr : texte suivi de questions et rédaction). Et après cela, ils ont subi l’épreuve d’éducation artistique», dit-il. Il se félicite par ailleurs du bon déroulement de ces épreuves. «Le centre Alie Codou Ndoye regroupe 4 grandes écoles : l’école Serigne Amadou Aly Mbaye, Oumar Ahmet Wone, l’école franco-arabe El Hadj Amadou Lamine Diène et l’établissement abritant ledit centre. Nous avons en tout 147 candidats dont 70 filles et 77 garçons. Et il n’y a aucun incident noté. Les élèves sont venus à l’heure, il n’y a pas eu d’absents. Les enseignants sont tous là avant 8h. Il n’y a de problèmes particuliers», dit-il.

Epreuve longue, mais facile
Au centre Anne-Marie Javouhey, on retrouve Youssoupha Sène, directeur de l’école élémentaire de la caserne Samba Diéry Diallo et chef adjoint du centre. Ses propos ne sont pas loin de ceux de Niokhor Diouf. Il dit : «Aucun incident à signaler. Nous avons 202 candidats. Tout le monde est là et il n’y a pas d’absents. Tout le personnel convoqué est présent. Les examens d’entrée en sixième se passent dans de bonnes conditions». Dans ce centre qui a accueilli en plus des élèves de Anne-Marie Javouhey ceux de Joseph Gomis, de l’école franco-sénégalaise et de l’école Abdel Aziz Ben (As), les élèves ont également soutenu que les premières épreuves étaient «faciles». «En éducation artistique, on nous a demandé de reproduire un pot de fleurs. En langue et communication compétence (rédaction), de décrire un lieu qui nous a marqué : village, île, jardin… En langue et communication ressource, on a donné un texte tiré de L’enfant noir de Camara Laye, ‘’l’Enfant et le serpent’’. A part qu’elle était longue, cette épreuve était aussi facile», note Aïcha, une candidate.

«C’est toujours facile»
Au centre Saint Pierre Julien Eymard, les élèves avaient aussi le mot «facile» collé à la bouche. «De façon générale, quand on écoute les enfants, ils ne disent pas ce qu’ils pensent réellement, ils répondent toujours par l’affirmatif. J’ai fait le tour des salles qui sont au nombre de 6. Mais à chaque fois que j’entre dans une salle et que je leur demande comment vous trouvez les épreuves, ils répondent qu’elles n’étaient pas difficiles», souligne Fatoumata Camara Diagne qui avoue tout de même que les épreuves étaient abordables. Poursuivant ses explications, la chef du centre Saint Pierre Julien Eymard déplore les 4 absences notées dans son centre qui a accueilli les élèves des écoles Amadou Lamine Diène, Adja Warath Diène et ceux de Saint Pierre Julien Eymard. «Sur les 153 candidats inscrits, tous se sont présentés. Il n’y a pas d’absence du côté des élèves. Du côté des enseignants, 23 ont été convoqués pour la surveillance et la correction. Les 19 sont là et les 4 absents», précise-t-elle. Les examens continuent aujourd’hui avec les épreuves de mathématiques, éducation au développement durable… «On termine au plus tard à 17h», dit-elle.
aly@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here