PARTAGER

La participation du Sénégal à l’édition 2019 Global Education-Echange a été fructueuse. Dans un communiqué, le ministère de l’Education nationale informe que notre pays a présenté 5 enseignants à cet événement mondial centré autour de l’innovation dans le secteur éducatif, et s’est distingué en remportant deux prix au Global Educator Challenge dans les catégories Créativité et Innovation.

Le Sénégal a pris part à l’édition 2019 de Global Education-Exchange qui s’est déroulée du 2 au 4 avril à Paris. Créé il y a plus de dix ans avec le soutien de Microsoft, Education-Exchange (E2), un événement mondial centré autour de l’innovation dans le secteur éducatif, a vu la participation de 5 enseignants du ministère de l’Education nationale. Dans un communiqué, il informe qu’à «Paris, le Sénégal s’est distingué en remportant deux prix au Global Educator Challenge celui de la catégorie Créativité obtenu par Mme Aminata Lô Badiane (institutrice en service au Crfpe de Rufisque) et celui de la catégorie Innovation obtenu par M. Amadou Yacine Diatta (professeur de sciences physiques au Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel)». Le document ajoute que «M. Ibrahima Diagne (professeur d’anglais au Lycée de Medina Yoro Foulah/Kolda) a, quant à lui, réussi à l’examen de certification, le Microsoft certified educator». Le communiqué renseigne également que lors du panel Education leaders tenu dans le cadre de cet événement, le Système d’information et de management de l’Education nationale (Simen), lancé en décembre 2016, a été présenté. Le document rappelle que le Simen «met le numérique au cœur du système éducatif et ambitionne de le moderniser grâce aux outils technologiques». A ce titre, souligne-t-on, «il regroupe une suite d’applications web et mobile destinées à permettre aux enseignants et aux élèves d’avoir accès à la technologie pour faciliter l’apprentissage et la gestion du système».
Analysant la participation de notre pays à cet événement, les auteurs du document estiment que «le ministère de l’Educa­tion nationale progresse donc assurément dans la mise en œuvre des recommandations des Assises de l’éducation et de la formation et des décisions présidentielles qui en sont issues», visant «à mettre les technologies de l’information et de la communication au cœur de notre système éducatif».
Par ailleurs, le document renseigne qu’E2 réunit «chaque année plus de 400 enseignants venus de tous les continents pour leur permettre, outre le partage d’expériences, de présenter un projet novateur mettant en exergue l’intégration du numérique en classe afin d’enrichir les pratiques pédagogiques». De même, il est précisé qu’à l’occasion de cet événement, «sont organisés des ateliers, des conférences et des sessions d’échange autour de thèmes majeurs comme l’intelligence artificielle, la formation des enseignants, les pratiques des systèmes éducatifs». A cela s’ajoute «également un con­cours, le Global Educator Chal­len­ge, au cours duquel les participants sont invités à trouver une solution innovante à un problème éducatif précis, ainsi qu’un examen de certification (…)».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here