PARTAGER
Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale.

Le ministre de l’Education nationale a procédé ce mardi à l’inauguration de deux pavillons d’hébergement garçons et filles. Deux bâtiments flambant neufs érigés dans le périmètre du daara de Coki. Ils vont accueillir 240 talibés. Une bouffée d’oxygène pour les responsables de ce daara, qui prend en charge, dispense des cours et nourrit gratuitement 3 940 talibés venus du Sénégal et de la sous-région.

La Semaine nationale de l’éducation de base (Sneb) continue après son lancement à Matam. Cette fois-ci, les activités ont eu lieu à Louga, à Coki dans la Cité du savoir. Le ministre de l’Education nationale, accompagné de sa délégation, est venu inaugurer deux pavillons d’hébergement construits par l’Etat du Sénégal dans le cadre du Budget consolidé d’investissement (Bci). Deux pavillons de garçons et filles de 26 chambres, construits sur une superficie de 3 600 mètres carrés avec une capacité d’accueil de 240 talibés pour un coût global de 139 millions de francs Cfa, d’après les précisions de Serigne Mbaye Thiam.
Une aubaine pour les talibés et une bouffée d’oxygène pour les responsables du daara de Coki qui, malgré les efforts multiples pour une bonne prise en charge des 3 940 talibés, éprouvent des difficultés surtout dans l’hébergement. Le porte-parole, au nom du guide religieux et responsable des daaras, El Hadji Makhtar Nar Lô, a salué cette initiative inédite. «Depuis la création du daara de Coki, c’est la première fois que l’Etat nous construit un bâtiment», témoigne-t-il. Pourtant, estime le porte-parole, le daara de Coki travaille pour le gouvernement. Car «l’Etat a en charge l’éducation de tous les enfants de ce pays», argue-t-il.
Le ministre a confirmé les dires du porte-parole du guide. Pour Serigne Mbaye Thiam, il n’y a aucun doute, Coki fait un travail remarquable dans l’enseignement arabo-islamique et peut être cité en exemple de l’enseignement religieux. «Un daara, qui mobilise plus de 3 000 talibés, fait plus que les lycées ou collèges construits par l’Etat», fait-il remarquer. Il a indiqué aux responsables du daara que ce bâtiment n’est qu’un début. Il a promis d’autres réalisations et s’est engagé à satisfaire dans les plus brefs délais, les doléances des pensionnaires, notamment le matériel scientifique et sportif. M. Thiam s’est engagé aussi à équiper les deux nouveaux pavillons d’hébergement.

Ce sera le plus grand établissement d’enseignement moyen du Sénégal
Le ministre de l’Education nationale a aussi profité de cette occasion pour visiter les autres réalisations privées du daara, notamment la construction de la maison des hôtes qui est l’œuvre d’un ex-pensionnaire du daara. Ces anciens, indique Serigne Mbaye Thiam, ont fait du slogan «retour au royaume d’enfance», une réalité. Un complexe de 60 salles de classe est également en train d’être construit. «Ce sera le plus grand établissement d’enseignement moyen du Sénégal et c’est une initiative privée», se réjouit Serigne Mbaye Thiam. La cérémonie a été un prétexte pour les autorités de Coki de revenir sur l’histoire de ce daara, créé en 1939 par Serigne Ahmad Sakhir Lô. Un homme de Dieu qui a tout donné pour ce daara, selon Moustapha Woyal, secrétaire général de l’Association des anciens talibés du daara. «A sa mort, on a trouvé dans sa poche que 150 francs. Aujourd’hui, son legs vaut des milliards en plus de former des citoyens dignes et patriotes prêts à servir leur pays», rapporte le porte- parole du guide.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here