PARTAGER
Oumar Waly Zou­marou.

Le Grand cadre des syndicats d’enseignants annonce un préavis de grève pour la prise en charge de leur plateforme revendicative. Oumar Waly Zoumarou et ses camarades continuent d’exiger entre autres le respect des accords signés avec les syndicats d’enseignants le 17 février 2014 et la fin de toutes les lenteurs administratives.

Après une période d’accalmie, l’école sénégalaise se dirige vers des perturbations. Le Grand cadre des syndicats d’enseignants menace d’aller en grève. Dans un communiqué, le coordonateur Oumar Waly Zou­marou donne les raisons de leur mécontentement. Il dit : «Face à l’inertie des autorités dans la prise en charge des préoccupations des acteurs du secteur de l’éducation et de la formation, le Grand cadre des syndicats d’enseignants, attaché à la promotion d’une éducation de qualité et à la revalorisation de la fonction enseignante, a décidé de déposer un préavis de grève.»
En effet, M. Zoumarou et ses camarades continuent de réclamer le respect des accords signés avec les syndicats d’enseignants le 17 février 2014, la fin des lenteurs administratives dans le traitement de certains dossiers comme la mise en solde des enseignants. Mais aussi, ces enseignants veulent rappeler à l’Etat le respect du principe de la gestion démocratique des personnels enseignants, le paiement intégral des rappels dus aux enseignants. Dans leur plateforme revendicative figurent en bonne place deux autres points : Il s’agit de la moralisation de la formation diplômante des instituteurs adjoints et l’effectivité de la formation dipômante des titulaires des diplômes spéciaux et de l’augmentation substantielle de toutes les indemnités allouées aux enseignants.

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here