PARTAGER

La Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Csa) apporte son soutien aux syndicats de l’enseignement dans leur lutte pour le respect des engagements pris par le gouvernement. Elle appelle également le G7 et le G20 à l’unification au «bénéfice exclusif de l’école et de ses travailleurs».

La Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Csa) trouve légitime la décision des syndicats d’enseignants «de reprendre la lutte pour amener le gouvernement à respecter ses engagements». Dans un communiqué, la centrale syndicale dirigée par Elimane Diouf regrette que «les protocoles d’accords signés entre les syndicats d’enseignants et le gouvernement ne connaissent qu’un faible niveau d’application de février 2014 à ce jour». Toutefois, la Csa, qui se dit soucieuse «de la pleine satisfaction des revendications légitimes» de ses «mandants, appelle le G7 et le G20 à l’unification du mouvement syndical enseignant, au bénéfice exclusif de l’école et de ses travailleurs». Dans le document, l’organisation souligne que «cette synergie des actions doit pouvoir se réaliser sans délai, si tant est que ces deux cadres portent les mêmes revendications et ne sont motivés que par les mêmes objectifs». Dans la même veine, Elimane Diouf et ses camarades ont réaffirmé leur « soutien indéfectible à tous les syndicats d’enseignants en lutte». Ils invitent également «la coalition des centrales syndicales, ainsi que toutes les organisations soucieuses d’une école performante, à s’impliquer pour un règlement durable de la crise scolaire». Pour la Csa, «la question de l’école ne peut pas et ne doit pas être la seule affaire des enseignants, mais une préoccupation de toute la communauté». Cette centrale syndicale, qui fustige l’attitude du gouvernement qui prend de «multiples engagements sans jamais les respecter», rappelle que «l’école publique a toujours été, et doit rester, l’ascenseur social le plus démocratique». La Csa invite ainsi «les autorités compétentes à ne jamais oublier que c’est cette même école qui a fait d’elles ce qu’elles sont devenues aujourd’hui» et les exhorte à «tout mettre en œuvre pour préserver ce patrimoine national».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here