PARTAGER

Il y a mort et mort. Celui qui a dit que nous naissons et mourrons tous égaux devait être le plus «égal» de tous. Sinon, comment expliquer qu’en France, un seul policier abattu puisse rassembler toute la République dans la cour de la préfecture de Paris et provoquer un lot de discours et de louanges en direct dans toutes les télés, alors que chez nous, la mort par noyade de plus de 20 femmes, mères et sœurs, à Bettenti, dans les îles du Saloum, n’émeut même pas les autorités. Personne n’en parle, aucune minute de silence ne leur est consacrée. Et pourtant, c’était pour une bonne majorité d’entre elles des piliers de famille et des actrices économiques de leur terroir. Mais voilà, Mort de France, ce n’est pas comme mort de Sénégal !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here