PARTAGER

Déjà visibles durant la Coupe du monde, les tensions entre Mohamed Salah et la Fédération égyptienne de football sont à nouveau à l’ordre du jour.

Sélectionné avec les Pharaons pour le match de qualification à la Can 2019 contre le Niger, le 8 septembre, Mohamed Salah est toujours en conflit avec l’instance fédérale. Le joueur reproche à la Fédé deux points : la violation de son droit à l’image -lorsque la Fédération avait utilisé une photo de lui sur l’avion des Pharaons, à côté du sponsor WE, alors que l’attaquant est sous-contrat avec Vodafone, marque rivale- et la façon dont elle l’a laissé aux mains du sulfureux dirigeant tchétchène Razman Kadyrov durant le Mondial, alors que l’Egypte avait son camp de base en Tchét­chénie.

Le Barça pense toujours à Salah
L’agent de Mohamed Salah, Ramy Abbas, a contacté la Fédération par courrier, pour lui adresser les reproches du joueur, et celle-ci va tenir un Conseil d’administration ce lundi (hier) pour préparer une réponse officielle. La menace d’un retrait de la sélection de Salah existe donc toujours.
Entre temps intéressé par Mohamed Salah, le Fc Barcelone a dû très rapidement renoncé à cette idée pour ce mercato. Mais le club catalan n’a pas, pour autant, oublié l’attaquant de Liverpool.
D’après Don Balon, les Blaugranas, conscients qu’ils ne pourront pas avoir l’Egyptien cette saison, pensent à le faire venir au Camp Nou la saison prochaine. Les dirigeants du Barça chercheraient à le recruter pour deux raisons. D’une part, ce serait pour renforcer leur secteur offensif. D’autre part, ils pensent que Salah pourrait devenir le futur successeur de Messi, aujourd’hui âgé de 31 ans.
Mais les Barcelonais sont aussi conscients que l’opération ne sera pas facile à faire pour eux, puisque le Ballon d’Or africain 2017 coûtera très cher. Le club catalan estime qu’il devra débourser environ 250 millions d’euros pour l’arracher à Liverpool.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here