PARTAGER

Pour la seconde nuit consécutive, des manifestations contre le pouvoir du Président Abdel Fattah al-Sissi ont eu lieu en Egypte. Samedi dernier, une manifestation de centaines de personnes a été dispersée par la police dans la ville de Suez à l’entrée du canal.
Selon des témoins, la police a fait usage de gaz lacrymogène et a tiré pour disperser des centaines de jeunes qui dénonçaient la corruption du pouvoir de Sissi. Au Caire, et à Alexandrie où des manifestations avaient eu lieu la veille, on notait une importante présence policière sur tous les lieux symboliques, comme la célèbre place Tahrir.
Ces manifestation font suite à une série de vidéos sur les médias sociaux d’un entrepreneur égyptien en Btp, Mohamad Ali, qui, depuis l’Espagne, dénonçait la corruption et la mainmise de l’Armée sur le secteur du bâtiment et s’en prenant au Président Sissi.
Son appel à «une nouvelle révolution» a été repris par les chaînes de l’opposition dominée par les Frères musulmans diffusant de Turquie. Les médias égyptiens dénoncent, pour leur part, un complot de l’étranger pour déstabiliser le pays.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here