PARTAGER

Après la déroute à la Coupe du monde, l’Egypte a décidé de ne pas prolonger son sélectionneur Hector Cuper, arrivé en fin de contrat. Du coup, la Fédération (Efa) est à la recherche d’un technicien pour le remplacer et ce mercredi, l’instance a dévoilé une short-list de 4 finalistes qui se retrouvent en lice pour lui succéder. Il s’agit du Colombien, Jorge Luis Pinto, de l’Espagnol, Quique Sanchez Flores, du Mexicain, Javier Aguirre, et du Franco-Bosnien, Vahid Halilho­dzic, dont le nom a un temps circulé pour un retour en Algérie avant que la fédération annonce l’abandon de cette piste. Parmi ces candidats, seul Halilhodzic dispose d’une expérience africaine, lui qui est passé par le Raja Casablanca puis la Côte d’Ivoire avant de conduire l’Algérie en 8es de finale du Mondial 2014 et qui reste très apprécié par les supporters des Fennecs.
L’Egypte regarde encore en Amérique latine
Malgré leur manque de bagages sur le continent, les autres candidats possèdent aussi un beau Cv. Pinto avait créé la sensation en guidant le Costa Rica jusqu’en quart de finale du Mondial 2014, avant d’échouer en barrages de l’édition 2018 avec le Honduras. Aguirre compte quant à lui deux 8es de finale à son actif avec le Mexique en 2002 et 2010. Il est libre depuis son départ d’Al Wahda (Eau) il y a un an. Sanchez Flores n’a encore jamais pris en main une sélection mais il a déjà dirigé Valence, Benfica, l’Atlético Madrid ou encore Watford. Il est libre depuis son limogeage de l’Espanyol Barcelone en avril dernier. Membres du Bureau fédéral, Magdi Abdul Ghani, Essam Abdel Fattah et Hazem Emam vont désormais trancher entre ces finalistes pour faire une proposition finale, l’idée étant de nommer le sélectionneur avant la reprise des éliminatoires de la Can 2019 le 8 septembre contre le Niger.
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here