PARTAGER
El Hadji Kassé, Pôle communication Bby.

Les propos de Abdoul Mbaye révélés par Le Quotidien d’hier et invitant l’opposition à «contester les résultats et si ça ne marche pas, à faire appel à la violence» ont outré le camp du Président sortant. En conférence de presse hier, le pôle de communication du Président Macky Sall relevé «la gravité de ses propos». El Hamidou Kassé s’en est pris également à Ousmane Sonko et Abdoulaye Wade qui ont eu un face à face samedi dernier. «Vous avez vu des candidats antisystème qui ont cherché l’ombre de celui qui a même caricaturé le système», a-t-il dit. «Ceci prouve que les masques tombent aujourd’hui et, en réalité, chacun est en train de révéler son véritable visage au-delà du discours», a-t-il ajouté.
Le Pôle Communication de Bby s’est prononcé, par ailleurs, sur les violences d’hier à Tambacounda qui ont fait 3 morts. «Jamais une période préélectorale n’a été aussi calme, aussi sereine que celle-là. Je pense qu’il y ait violence ou embuscade, nous le condamnons fermement. Nous ne sommes pas d’accord avec la violence, mais ce qui s’est passé à Tamba n’est pas le fait de Benno bokk yaakaar», a dit El Hadj Hamidou Kassé lors d’une conférence de presse. Il appelle ainsi les uns et les autres, surtout leurs camarades, à «poursuivre dans la voie de la sérénité, de la confiance, de l’enthousiasme et de la ferveur qui ont marqué jusqu’ici notre campagne électorale». Il avertit : «Face aux fauteurs de troubles, ceux qui prônent la violence, sous quelque forme que ce soit, nous rappelons qu’ils lancent un défi non pas au Président Macky, ni à la majorité, mais à l’Etat du Sénégal.»
mfkebe@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here