PARTAGER

El Hadji Sall a été accueilli par ses militants du département de Vélingara aux environs de 23 heures, samedi dernier. Malgré l’heure tardive, quelques centaines de personnes ont tenu à voir et à écouter le candidat du Parti pour l’unité et le rassemblement (Pur) qui a décliné un pan de son programme de développement pour des zones rurales comme Vélingara. Devant ses militants et sympathisants vêtus en blanc et noir, il a déclaré : «Des produits agricoles et forestiers pourrissent dans les champs et vergers, faute de preneurs et de conservation. Si vous nous faites confiance, nous ne vendrons plus nos produits à l’état brut. Nous allons appuyer la création d’usines et de Pme et Pmi pour recevoir ces produits, les transformer sur place et les conserver pour le marché local.» Très précis, il ajoute : «Nous refuserons de vendre à l’étranger des produits bruts tels que les noix et pommes d’acajou. Nous leur vendrons les produits finis avec plus de valeur ajoutée parce que respectant les standards internationaux. Idem pour les produits laitiers. Nous refusons d’exporter du lait, mais plutôt des produits pasteurisés made in Sénégal. Nous allons à cet effet spécialiser les régions. A Kédougou, l’or ne sera plus vendu en lingots aux étrangers, à Thiès le zircon ne sera pas vendu en vrac, le lait de Kolda sera transformé.»
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here