PARTAGER

Bientôt le citoyen pourra donner sa perception et évaluer les services fournis dans le secteur de l’hydraulique et de l’assainissement. Le Forum civil, en partenariat avec le Gret, une Ong qui intervient dans le secteur de l’eau depuis 40 ans, a élaboré une certification citoyenne dans ce secteur. Cet outil se base sur des indicateurs qui permettront d’apprécier le niveau de perception du citoyen du service dans le secteur de l’hydraulique et de l’assainissement. La certification citoyenne sera validée au cours de cette 2ème session du comité de pilotage du Projet d’appui à la certification citoyenne dans l’hydraulique et l’assainissement pour la transparence (Pact), financé à hauteur de 171,61 millions de francs Cfa. Il est dans une phase d’essai puisqu’il cible seulement trois régions, notamment Kolda, Kédougou et Saint-Louis. Après la validation, les organisations de la société civile de ces trois régions vont commencer la mise en œuvre et ainsi procéder à la certification dans le secteur de l’hydraulique et de l’assainissement.
L’idée de ce projet, c’est d’impliquer pleinement les organisations de la société civile dans la gouvernance de ce secteur et de permettre à cette dernière d’exercer un contrôle citoyen dans la gestion des ressources budgétaires dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. «On s’est rendu compte qu’il n’y a pas une implication forte de la société civile», constate Ndongo Mané Kébé, chef du projet, qui ajoute que les «revues sectorielles annuelles sont insuffisantes et ne permettent pas une implication effective de la société civile dans la gouvernance du secteur de l’hydraulique et de l’assainissement». Il estime que la certification citoyenne sera donc un cadre de propositions et de participation de la société civile sur ces questions.
Expliquant la démarche adoptée pour l’élaboration de la certification, M. Kébé souligne que les indicateurs utilisés sont spécifiques à l’eau et à l’assainissement. Il y a des indicateurs quantitatifs qui peuvent être renseignés à travers des données collectées au niveau des autorités compétentes, il y a aussi des indicateurs qualitatifs qui vont être faits à partir d’enquêtes d’opinion auprès des organisations de la société civile.
En fait, ce programme s’inspire fortement de l’expérience du Forum civil dans la gouvernance locale. En 2008, il l’a expérimenté avec plus de 70 collectivités territoriales engagées dans ce programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here