PARTAGER

C’est un Jacques Anouma heureux du soutien témoigné par le Comité de Sages autour de sa candidature affichée pour la présidence de la Caf. A la suite de ce moment important, l’ex-président de la Fif n’a pas échappé aux interrogations de la presse. L’idée d’un consensus et ses rapports récents avec Didier Drogba ont été évoqués.

Quels sentiments éprouvez-vous après cette cérémonie qui marque le soutien de la Côte d’Ivoire à votre candidature ?
Ce sont des sentiments de joie et de fierté qui m’animent. Cela démontre de l’élan de la grande mobilisation. La présence de ces Sages autour de moi sera précieuse. Leurs conseils et surtout leurs riches expériences dans le domaine du sport me seront bénéfiques. Et je suis sûr qu’avec cette force collective, nous pouvons gagner cette élection. Je voudrais donc remercier le chef de l’Etat qui a pris d’importantes décisions pour cette élection. Son soutien est un atout majeur pour notre réussite.

Après cette phase, quelle est la prochaine étape pour vous dans cette élection qui s’annonce ?

C’est une élection. Il faut déjà passer l’étape du 12 janvier 2021 qui est la validation des candidatures. C’est à partir de cette date importante que nous allons réellement mettre en marche la vraie campagne. Mais déjà on travaille dans le silence. Et de manière efficace pour préparer l’après-12 janvier.

N’est-il pas nécessaire de penser à un consensus autour de votre candidature ?

Je pense que vous allez très vite en besogne. Avec mon frère Augustin Senghor du Sénégal, nous pensons déjà à cette éventualité. On pense que l’idéal serait que l’Afrique de l’Ouest parte unie. A partir du moment où c’est une volonté commune, le consensus se fera tout doucement. Mais ça ne se fera pas d’un coup de baguette magique.

La présidence de la Caf est-elle véritablement possible pour Jacques Anouma ?

C’est le souhait de tout le monde. Nous ferons tout pour que ce soit une réalité. J’espère que le bon sens fera qu’on se mettra autour d’une seule personne pour aller à conquête de l’Afrique. La Caf est dans un état pas très reluisant sur le plan structurel. Il faut qu’on aille d’une seule voix pour remettre cette Caf-là sur les bons rails.

Toutes les forces nationales sont unies autour de votre candidature. Qu’en est-il de l’icône Didier Drogba ?

Ne vous inquiétez pas ! Didier Drogba était en voyage et il vient de rentrer cette semaine. Nous avons eu un très bon entretien mardi dernier pour parler de cette candidature. Je crois que les choses se feront au cours des jours à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here