PARTAGER

La commission électorale mise en place pour l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football a reçu les dossiers des postulants depuis ce lundi. Si les résultats sont attendus ce vendredi, sur les quatre candidats, un serait déjà éliminé.

Ils sont quatre, à savoir Koffi Kouadio Paul, Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba, dans l’ordre, à avoir postulé. Selon nos informations, un candidat a déjà été éliminé pour n’avoir réuni aucune des conditions : pas de caution de 5 millions encore moins de parrainages de club ou groupement d’intérêts. Il s’agit de Koffi Paul. Ce candidat, qui a un centre de formation à Grand-Bassam, a déposé juste des papiers administratifs.
Toujours selon notre source, les trois autres poids lourds devraient être logiquement retenus, car si certains tentent de faire croire que le double ou triple parrainage est un problème, il n’en est rien selon l’article 41, alinéa 4-e. La Commission électorale va appliquer les textes : elle va vérifier les papiers administratifs de Drogba, Diabaté et Diallo.
A ce niveau, les trois sont au top même si Drogba a été sauvé de justesse grâce au secrétaire général Sam Etiassé qui lui a signifié qu’il fallait faire une demande pour dire qu’on est candidat. Chose faite dans la salle lors du dépôt à main levée. Ensuite, ils vont statuer sur les groupements d’intérêts, car pour les clubs, il n’y a pas de souci. Sory, Idriss et Didier ont présenté chacun au moins trois clubs de Ligue 1, 2 de Ligue 2 et 2 de D3.

Les médecins chez Sory, les entraîneurs chez Idriss et les
arbitres chez Drogba
Au niveau de la Ligue 1 surtout, certaines formations se retrouvent sur la liste des trois candidats en même temps. La commission va se faciliter la tâche. Sory va garder Usc Bassam, As Tanda et Issia Wazi. Idriss va conserver Wac, Sol Fc et Bouaké Fc. Drogba va garder Africa Sports, Asi et Sporting Gagnoa. Ainsi fait, il n’y pas de problèmes pour trancher.
Pour les groupements d’intérêts, un seul est nécessaire, même si Idriss et Sory ont déposé trois chacun. L’Association des anciens joueurs se retrouvent sur leurs deux listes. Dans le même temps, l’Afi et les arbitres qui sont sur leurs listes se retrouvent chez Drogba. Pour éviter un casse-tête chinois, la Commission va retenir les médecins chez Sory, les entraîneurs chez Idriss et les arbitres chez Drogba. Simplement et clairement.
Le but pour les candidats, c’est de voir son propre dossier validé et non empêcher un adversaire d’être candidat. N’est-ce pas ? Si avoir un même groupement ou même club éliminait les gens, pourquoi Idriss et Sory, qui ont déjà dirigé la Fif et qui connaissent les règles, ont pris chacun les anciens joueurs et les mêmes équipes de Ligue 1 ? Il faut être logique.
La Commission va trancher donc calmement ce que certains internautes ou proches de candidats voient comme potentiels litiges. Le résultat des décisions de la CE sera donné au plus tard le 10 août 2020. Celui qui estime que sa candidature a été injustement refusée aura deux jours pour saisir René Diby et ses collaborateurs pour contestation.
Source: Presse ivoirienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here