PARTAGER

Candidat à l’élection de la Fif, Idriss Diallo souhaite que le processus électoral soit transparent et conduise à une élection reconnue par tous. Aussi face aux récentes difficultés constatées à la Commission électorale, la tête de la liste «Rassembler pour développer» en appelle à la démission de tous les membres du Comité exécutif sortant. «En outre, il n’est pas possible de passer sous silence la question des membres du Comité exécutif qui sont candidats, notamment ceux au nombre de 10 qui sont sur la liste conduite par Sory Diabaté. Ces membres doivent démissionner. Ce point est une question d’éthique qui va au-delà de la simple exégèse des textes de la Fif», a-t-il déclaré dans un communiqué.
Premier vice-président de la Fif et candidat à la succession de Idriss Diallo, Sory Diabaté est notamment accusé d’avoir choisi certains membres de la Com­mission électorale dont Mama­dou Soumahoro. «Le Comité d’urgence qui a suspendu le processus électoral est composé d’au moins deux vice-présidents de la Fif. Or cette dernière ne compte que trois vice-présidents dont deux figurent sur la liste d’un des candidats à l’élection à la présidence de la Fédération : celle de Monsieur Sory Diabaté. Vous conviendrez alors avec nous qu’il est inacceptable qu’une personnalité intéressée dans le processus électoral, en tant que membre d’une liste engagée dans la compétition, en vienne à siéger quand il s’agit de décider d’interrompre le cours de l’examen des dossiers de candidatures à ladite élection», a révélé Idriss Diallo.
La Fif prend acte de la recommandation de la Fifa
Notons que suite à la lettre de la Fifa, la Fif a pris acte de la recommandation de l’instance mondiale de maintenir la Commission électorale. Et annonce une réunion de ladite Commission ce mardi pour entériner toute décision nécessaire. Quant au Comité exécutif, il se réunit à cet effet ce mercredi.

Avec supersport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here