PARTAGER

Comme prévu, le président sortant Sidy Diallo va parrainer son vice-président Sory Diabaté, en vue des élections à la présidence de la Fédé ivoirienne de football (Fif).

La candidature de Sory Diabaté à la présidence de la Fédération ivoirienne de football est parrainée par l’actuel président en exercice, a annoncé jeudi son directeur de campagne Léonce Yacé dans un entretien avec des journalistes, repris par l’Aps.
«Quant à la candidature de Sory Diabaté, elle a été clairement parrainée par Sidy Diallo», a dit le directeur de campagne du vice-président de la Fif dans un entretien avec des observateurs et journalistes présents sur la plateforme, What­sApp, Africa Football Media. «Sidy Diallo nous apporte un soutien clair, franc et entier», a déclaré le responsable de la campagne du président de la Ligue professionnelle ivoirienne.
Trois personnalités ivoiriennes ont fait acte de candidats à la candidature à la présidence de la Fif. Outre Sory Diabaté, il y a Idriss Yacine Diallo, ancien vice-président de la Fif, et l’ancien capitaine des Eléphants Didier Drogba. Le 20 juin, il y aura la mise en place de la Commission électorale, l’Ag élective est programmée le 22 août prochain.

81 votants à convaincre
En attendant cette élection, les trois candidats doivent réussir à obtenir les parrainages des différents collèges électoraux constituant la famille du football ivoirien.
Drogba Didier, Idriss Diallo et Sory Diabaté devront dans cette période de pré-campagne, à travers leur projet, emmener 81 votants à opérer le meilleur choix pour le meilleur du football en Côte d’Ivoire. Il s’agit de 14 clubs du championnat Ligue 1, mais aussi de 24 clubs de Ligue 2. En D3, 38 clubs prendront part au vote.
L’on note aussi parmi les votants cinq groupements d’intérêts. Il s’agit de l’Association des footballeurs ivoiriens (Afi), l’Amicale des anciens footballeurs de Côte d’Ivoire (Aafci), la Commission des entraîneurs, la Commission des arbitres et la Commission des médecins.
Au total, il s’agit de 76 clubs et 5 groupements d’intérêts qui devront décider de l’avenir du football ivoirien, étant entendu que les 14 clubs de la Ligue 1 disposent de trois voix par club, soit 42 voix, les 24 clubs de la Ligue 2 disposent de 2 voix par club, soit 48 voix, les 38 clubs de Division 3 ont une voix par club, soit 38 voix et les cinq groupements d’intérêts, une voix par groupement, soit cinq voix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here