PARTAGER

La Secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, a assuré de sa neutralité, relativement à la prochaine élection à la Caf, prévue le 16 mars prochain à Addis-Abeba (Ethiopie), rapporte le site du quotidien sportif français L’Equipe, visité par l’Aps. «Moi, je suis neutre», a déclaré Mme Samoura, assurant ne pas souhaiter prendre parti dans cette élection qui mettra aux prises le Malgache Ahmad Ahmad au Camerounais Issa Hayatou, président de la Caf depuis 1988 et en quête d’un nouveau mandat.
«Je veux juste que celui qui représente l’avenir du foot africain soit élu avec un programme solide, qui pourra permettre vraiment à ce continent de non seulement continuer à être un réservoir de talents, mais que ces talents puissent rester en Afrique et puissent faire du football africain celui dont tout le monde rêve», a dit le bras droit de Gianni Infantino.
Le site anglais Inside­wolrd­football, très au fait de ce qui se passe dans les instances du football mondial, suspecte un soutien du président de la Fifa à la candidature du président de la Fédération malgache. Ahmad Ahmad, membre de la Cosafa (la zone de développement de l’Afri­que australe), a reçu le soutien de cette organisation forte de 14 membres et dirigée par le Zim­babwéen Philip Chiyanga. Le président Chiyanga avait organisé en février dernier, une rencontre entre des présidents de fédérations membres de l’instance qu’il dirige et l’establishment de la Fifa, conduit par son pa­tron Infantino et la Sg Fatma Samoura.
La Caf avait soutenu, lors de l’élection à la présidence de la Fifa, la candidature du président de l’Afc, le Sheikh Salman, battu par l’Italo-Suisse Gianni In­fantino, ancien Sg de l’Uefa. Outre l’élection à la présidence de la Caf, l’Assemblée générale de l’instance africaine du 16 mars devrait déboucher sur un nouveau Comité exécutif de l’instance dirigeante du football africain. Une occasion qui permettrait également d’élire ses représentants africains au sein de l’instance mondiale.